Lancé en 2007, l'iPhone se vend toujours très bien. La toute dernière génération a même battu un "record trimestriel historique", selon le communiqué d'Apple. Mais dans le détail, il apparaît que le succès commercial concerne surtout l'iPhone 5s, qui est le modèle haut de gamme de la firme. En revanche, l'iPhone 5c, une version reconditionnée de l'iPhone 5, ne convainc pas.

L'iPhone ne connaît décidément pas la crise. Malgré une concurrence toujours plus féroce sur le marché des smartphones, Apple parvient encore à battre des records avec son téléphone. Ainsi, la firme de Cupertino a annoncé, lors de la présentation de ses résultats financiers pour le premier trimestre de son exercice fiscal 2014, avoir établi un "record trimestriel historique".

L'entreprise américaine a vendu 51 millions d’iPhone au cours de cette période, contre 47,8 millions lors du même trimestre de l'exercice précédent. C'est une réussite pour Apple, qui avait déjà battu son propre record en septembre dernier. L'entreprise avait en effet annoncé la vente de 9 millions d'iPhone dans les trois premiers jours de commercialisation de son nouveau modèle, contre 5 millions la fois d'avant.

Tim Cook, le PDG de groupe, n'a pas communiqué la répartition exacte des ventes entre le modèle classique (le 5s) et la version reconditionnée (le 5c). En revanche, il a effectivement laissé entendre que la demande pour l'iPhone 5c a été beaucoup plus faible que prévu. C'est donc l'iPhone 5s qui a été le principal moteur des excellentes ventes annoncées lundi 27 janvier.

Ces derniers mois, des informations rapportées par la presse ont révélé le désintérêt du public pour l'iPhone 5c. Doté d'une coque en plastique, ce modèle basé sur une génération précédente (l'iPhone 5) n'a manifestement pas convaincu. Était-il trop cher ? Il est vrai que son prix était élevé, Apple se refusant généralement à livrer une guerre des prix qui pourrait remettre en question ses marges.

Toute la question qui se pose est de savoir si Apple va poursuivre l'expérience d'un mobile décliné en deux versions. Si Apple ne modifie en rien sa politique tarifaire en rendant la version reconditionnée plus accessible, les ventes ne devraient en aucune façon s'améliorer. Vu le faible écart de prix avec le modèle classique, les clients ont montré qu'ils préféraient payer un peu plus pour avoir mieux.

En dehors des informations sur l'iPhone, qui ont cependant déçu les analystes, Apple a également annoncé avoir vendu 26 millions d'iPad au cours du premier trimestre de son exercice fiscal 2014, contre 22,9 millions lors de la période précédente. Il s'agit là aussi, selon Apple, d'un "record trimestriel historique". Du côté des Mac, 4,8 millions ont trouvé preneur contre 4,1 millions la fois d'avant.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés