L'association de défense des droits des consommateurs UFC-Que Choisir a fait le point sur ses actions menées en 2013 sur le terrain de la 4G. Outre le lancement d'une application mobile visant à constituer une carte collaborative sur la couverture du territoire en très haut débit mobile, elle a aussi engagé des poursuites contre certaines pratiques commerciales.

2013 aura été l'année de l'arrivée en France de l'Internet mobile en très haut débit. Une arrivée toute partielle, néanmoins. En effet, la couverture du territoire en 4G par les opérateurs est encore très insuffisante. Même dans les grandes villes, qui sont pourtant une priorité du fait de la densité de population, la disponibilité de la dernière norme de téléphonie mobile est encore très aléatoire.

Ce constat, Alain Bazot le partage. Dans un discours prononcé mercredi, et relevé par Univers Freebox, le président de l'UFC-Que Choisir a mis l'accent sur les insuffisances des opérateurs. Certes, le patron de l'association sait bien que la couverture du territoire prendra du temps et que certaines zones ne seront pas concernées avant quelques années. Mais cela ne les autorise pas à se laisser à une communication trompeuse.

Alain Bazot a ainsi évoqué la "la surenchère publicitaire des opérateurs qui ont fait tout un fromage de la couverture 4G et dont on a pu vérifier que tel un gruyère elle se caractérisait par la présence d’un grand nombre de trous !". Et pour appuyer ses dires, le président a rappelé le lancement d'un projet collaboratif en novembre visant à établir une carte de l'Internet mobile la plus précise que possible.

D'ailleurs, l'engouement des internautes concernant cette initiative a ravi l'UFC-Que Choisir. "Qui aurait cru que le lancement de notre application smartphone « Info réseaux » permettant de mesurer la réalité de la couverture de l’Internet mobile susciterait un tel engouement : près de 25 000 téléchargements en deux mois et pas moins de 6 millions de données transmises !".

"Cette participation massive a permis de réaliser sur notre site et en un temps record une carte de la couverture des 4 opérateurs. La mise en place rapide de cette carte interactive constitue une réponse très haut débit" aux affirmations des opérateurs, a ajouté Alain Bazot.

La 4G sera l'un des grands dossiers de l'UFC-Que Choisir en 2014 et sans doute dans les années à venir.  Déjà l'année dernière, l'association s'était mobilisée en soulignant la couverture incomplète de Paris en 4G et, quelques jours plus tard, puis en portant plainte contre Orange et SFR, en les accusant de pratiques commerciales trompeuses dans la présentation de leurs offres.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés