L'UFC-Que Choisir se penche sur la qualité de l'Internet mobile. Via une application, l'association a collecté des millions de données en provenance de 16 000 villes. Elle peut désormais proposer une carte interactive de la couverture du territoire, permettant aux mobinautes de vérifier si les performances annoncées par les opérateurs se vérifient sur le terrain.

Il n'y a pas que l'autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP) qui s'intéresse à la qualité des accès à Internet. L'association UFC-Que Choisir suit également ce sujet de très près. Sa dernière initiative concerne la téléphonie mobile. Sur son site, il est ainsi possible de consulter une carte interactive de l'Internet mobile.

Pour générer sa carte, l'UFC-Que Choisir a fait appel aux informations qui nt été envoyées par les mobinautes depuis l'application Android "Info Réseau", disponible depuis le 19 novembre 2013 sur Google Play. Celle-ci a été téléchargée plus de 15 000 fois, permettant à l'association de recueillir 2,5 millions d'informations en provenance de 16 000 communes.

"L'association permet aujourd'hui aux consommateurs de consulter librement la carte de la couverture d l'Internet mobile sur son site Internet, carte qui sera d'autant plus éclairante sur la qualité des réseaux mobiles que la mobilisation des consommateurs s'amplifiera. Ainsi, une base est aujourd'hui posée pour suivre l'évolution de la qualité de l'Internet mobile", écrit l'UFC-Que Choisir.

La carte, qui prend en compte tous les opérateurs et toutes les technologies, sera principalement utile pour l'usager souhaitant avoir des informations sur les performances d'un opérateur dans une zone donnée. Et les données agrégées par l'association sont appelées à être de plus en plus pertinentes, grâce à l'ajout de deux nouveaux services (GPS et "speed test") et à la contribution croissante des usagers.

Les participants peuvent "désormais utiliser l'option GPS dont l'activation permettra une remontée d'informations, toujours anonymisée, à partir de l'ensemble du territoire métropolitain". En outre, ils pourront "disposer une information complémentaire sur la qualité de l'Internet mobile" grâce au speed test, en confrontant les annonces des opérateurs avec la réalité du terrain.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés