Selon le site e-commerce Overstock, qui a réalisé près de 100 000 euros de chiffre d'affaires en commandes Bitcoin le jour où il a accepté ce mode de paiement, Amazon n'a pas d'autre choix que de rejoindre rapidement le mouvement.

Quelques jours après le spécialiste des jeux vidéo en ligne Zynga, le site de commerce en ligne américain Overstock a annoncé en fin de semaine dernière qu'il acceptait le Bitcoin comme mode de paiement pour toutes les commandes de produits vendus sur sa boutique. En une seule journée, c'est l'équivalent de près de 100 000 euros de chiffre d'affaires que le site e-commerce a réalisé au jour de l'annonce, avec les seules commandes payées en Bitcoin.

Dans un premier temps, tous les paiements effectués avec la monnaie virtuelle sont immédiatement converties en dollars et transférés vers un compte bancaire traditionnel. Mais ce n'est que provisoire, puisque le marchand se voit déjà utiliser ses Bitcoins pour acheter des produits dès que ses fournisseurs accepteront à leur tour d'être payés avec la monnaie électronique décentralisée. Plus le nombre d'acteurs acceptant de "troquer" en Bitcoin augmentera, moins la monnaie étatique aura prise sur la vie économique ; avec des conséquences encore difficiles à anticiper (mais qui commencent à inquiéter les autorités).

"Je pense que ça va forcer la main d'Amazon et d'autres acteurs. Ils vont devoir suivre. Vous verrez qu'ils le feront, je serais très étonné qu'ils le fassent pas", a confié le directeur d'Overstock, Patrick Byrne, à CNN. "Ils ne peuvent pas nous laisser cette partie-là du marché, qui croît de 30 % par mois. C'est encore une toute petite fraction du marché, mais elle grossit rapidement".

Pour le moment, Amazon n'a pas annoncé un quelconque intérêt pour les Bitcoins. Le site de Jeff Bezos a créé l'an dernier sa propre monnaie, l'Amazon Coin, qui n'a pas grand chose à voir avec le fonctionnement de Bitcoin. Mais il serait effectivement surprenant qu'il ne cède pas au mouvement, alors que même PayPal a dit son intérêt pour Bitcoin. 

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos