Dailymotion est au cœur des négociations entre Orange, son propriétaire, et Yahoo. Le premier veut trouver un partenaire américain pour développer l'hébergeur de vidéos. Le second veut revenir dans la course face à Google, propriétaire de YouTube. Cependant, les objectifs des deux groupes sont pour l'instant incompatibles.

Si YouTube est incontestablement la plateforme de référence en matière d'hébergement de vidéos, d'autres acteurs de poids existent sur le net. À commencer par Dailymotion, dont le capital est détenu entièrement par Orange. 31ème site le plus visité sur la toile, l'hébergeur français fournit chaque mois 2 milliards de vidéos à ses 110 millions de visiteurs.

Considéré comme le principal challenger de YouTube, Dailymotion attise naturellement les convoitises. Yahoo, qui a largement décroché face à Google, aimerait s'appuyer dessus pour revenir sur le devant de la scène. Et pour cela, le portail américain pense que prendre le contrôle du principal rival de la filiale de Google est un excellent plan. Le problème, c'est qu'Orange n'a pas l'intention de céder tout le capital de Dailymotion.

 "Je n'ai aucunement l'intention de céder Dailymotion," a ainsi déclaré Stéphane Richard. "Nous resterons un actionnaire influent de Dailymotion et nous serons attentifs aux retombées pour Orange, et pour la France, d'une éventuelle alliance. […] Mais ce qu'il faut aujourd'hui, c'est donner à Dailymotion les moyens d'accélérer son développement en particulier aux États-Unis pour venir concurrencer YouTube".

Des discussions sont actuellement en cours entre Orange et Yahoo depuis quelques semaines. Malgré les objectifs divergents d'Orange et de Yahoo, le contact n'est pas rompu entre les deux groupes, selon Fox News. La question qui demeure est de savoir si les deux entreprises peuvent trouver une solution mutuellement acceptable. Car Yahoo aimerait, dans un premier temps, récupérer 75 % du capital.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés