Le calendrier de Firefox OS se fait plus précis. Le fabricant chinois ZTE compte commercialiser dès cette année un terminal sous l'OS mobile de Mozilla. Le système d'exploitation, toujours en développement, a été présenté lors du CES 2013.

Présent à l'édition 2013 du Consumer Electronics Show de Las Vegas, Mozilla a présenté une version préliminaire de son système d'exploitation pour mobile. Bien que toujours en développement, la plateforme est tout à fait fonctionnelle : les applications se lancent sans difficulté et l'ergonomie générale de Firefox OS est désormais fixée dans les grandes lignes.

La fondation doit cependant encore convaincre les fabricants de smartphones de s'embarquer dans l'aventure en adoptant son OS. Si les constructeurs ne se bousculent pas encore au portillon, Mozilla pourra au moins compter sur le soutien de ZTE. L'industriel chinois, qui était également présent au CES 2013 pour présenter des smartphones, a fait savoir qu'un mobile sous Firefox OS sera lancé cette année.

Interrogée par la BBC, l'entreprise a expliqué travailler avec un opérateur de réseau mobile européen pour lancer un terminal sous Firefox OS dès cette année sur le Vieux Continent. Si le nom de la compagnie de télécommunication n'a pas été soufflé par ZTE, la firme a néanmoins précisé ses intentions : après l'Europe, c'est l'Amérique du Nord qui sera conquise par les mobiles sous Firefox OS.

En Europe, plusieurs opérateurs ont manifesté leur intérêt pour Firefox OS. C'est le cas en Allemagne de Deutsche Telekom, en Italie de Telecom Italia, en Espagne de Telefónica, Smart Telecom en Irlande et en Norvège de Telenor. Ailleurs dans le monde, l'opérateur américain Sprint Nextel et la société émiratie Etisalat sont également intéressés.

En outre, le vice-président de la fondation Mozilla, Jay Sullivan, a rappelé dans un entretien à Bloomberg, que le projet est encouragé par l'équipementier américain Qualcomm et le fabricant de matériel électronique TCL Corporation. "L'intérêt et l'élan ne cessent de croître à l'égard de Firefox OS", a-t-il commenté. Reste à savoir si les usagers suivront cette tendance.

Firefox OS arrive dans un secteur très concurrentiel, où son principal défi sera d'exister face à un Android omniprésent. La fondation pourra néanmoins compter sur certains constructeurs, désireux de réduire leur dépendance à l'égard de la plateforme mobile soutenue par Google. Il faudra néanmoins composer avec d'autres challengers, comme Tizen et Ubuntu OS.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés