L'édition 2013 du CES a donné l'occasion à ZTE de lever le voile sur son dernier smartphone, le Grand S. Si ses caractéristiques s'inscrivent dans la tendance du salon (écran 5 pouces full HD, processeur quadricœur...), le terminal se distingue par sa grande finesse. Cependant, ce choix pourrait nuire à l'autonomie du mobile.

2013 sera l'année des smartphones 5 pouces. Bien qu'il existe déjà des terminaux de cette taille, la dernière édition du CES montre d'ores et déjà une tendance : les téléphones vont grandir. Mardi, nous avons évoqué l'arrivée prochaine des Xperia de Sony et de l'Ascend D2 de Huawei. Aujourd'hui, c'est au tour d'un autre industriel asiatique, ZTE, d'assurer le spectacle en dévoilant à son tour un mobile 5 pouces.

Baptisé Grand S, le terminal comprend un processeur quadricœur Qualcomm S4 Pro battant à 1,7 GHz, une mémoire vive de 2 Go, un espace de stockage de 16 Go (extensible), une connectivité variée (4G / LTE, WiFi 802.11n, Bluetooth 4.0). Le téléphone embarque en outre deux capteurs, disposés sur chaque face de l'appareil. À l'arrière, le capteur fait 13 mégapixels tandis qu'à l'avant il se limite à 2 mégapixels.

Le Grand S est indéniablement plus fin que les nouveaux Xperia Play de Sony ou de l'Ascend D2 de Huawei, avec une épaisseur de 6,9 mm. Mais cette cure d'amincissement a un inconvénient : impossible pour ZTE d'équiper son nouveau téléphone d'une grosse batterie. Celle-ci ne fait que 1780 mAh, ce qui risque d'être handicapant vu la taille de l'écran (full HD) et les caractéristiques techniques de l'appareil.

Comme Huawei, ZTE se positionne ainsi très clairement dans le haut de gamme avec un produit dont les caractéristiques sont similaires à celles des mobiles les plus performants. Animé par la branche 4.1 d'Android, le Grand S fait donc le pari de la finesse au risque d'amputer l'autonomie du mobile. Le mobile sera disponible au cours du premier trimestre 2013.

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos