Microsoft commercialise depuis ce vendredi son nouveau système d'exploitation, baptisé Windows 8. Tour d'horizon des principales nouveautés arrivant avec l'OS et des différentes versions disponibles au grand public.

C'est une journée à marquer d'une pierre blanche pour Microsoft. C'est en effet aujourd'hui que le géant des logiciels commercialise son tout dernier système d'exploitation, Windows 8. En gestation depuis plusieurs années, le projet a finalement vu le jour. L'occasion pour Numerama de faire le point sur les principales nouveautés du programme, qui succède à Windows 7.

Principales nouveautés

  • L'interface

Le changement majeur avec Windows 8, c'est bien sûr l'interface graphique. Au démarrage de l'ordinateur, l'utilisateur va découvrir une réorganisation importante du système d'exploitation. L'écran d'accueil se compose de vignettes personnalisables et dynamiques. Tandis que les vignettes se mettent à jour d'elles-mêmes pour afficher les dernières informations, l'utilisateur peut en épingler de diverses sortes

Cette interface n'est toutefois pas obligatoire : il est possible de basculer sur une présentation plus classique du bureau. Mais cela n'a pas empêché l'entreprise américaine de donner un coup de balai à certains éléments présents dans les Windows précédents. C'est le cas du thème Aero (présent  sur Vista et 7) ou, plus surprenant, du bouton… démarrer.

  • Tactile

Cette refonte graphique n'a pas pour seul objectif de rafraichir le look de l'OS : elle vise aussi à faciliter la percée de Microsoft dans le marché des tablettes, en favorisant l'usage des commandes tactiles. L'OS sera par exemple sur la tablette tactile de Microsoft, Surface. Autrement dit, Windows 8 est prévu pour fonctionner aussi bien avec un pointeur traditionnel – la souris – qu'avec les doigts.

La compatibilité de Windows 8 avec un usage tactile est d'ailleurs l'un des aspects les plus mis en avant par Microsoft. Rien d'étonnant : le secteur des tablettes est en plein boom, au point que de nombreuses activités nécessitant autrefois un véritable ordinateur peuvent désormais être exécutées sur une tablette numérique. Microsoft devait donc concevoir un OS répondant à cette tendance.

  • Windows Store

Constatant l'importance de l'App Store dans la stratégie d'Apple, Microsoft a décidé d'intégrer à Windows 8 un magasin d'applications. Comme son rival, la firme de Redmond base son modèle économique sur les commissions : à chaque achat, Microsoft récupère une petite partie de la somme. Microsoft encourage donc les développeurs à enrichir le catalogue de logiciels afin de répondre à tous les besoins.

Sur une architecture classique, la boutique d'applications de Windows 8 n'est pas obligatoire. Il est possible de télécharger et installer un programme depuis n'importe quelle source. Mais pour Windows RT, c'est en revanche indispensable. Les appareils équipés d'une puce ARM nécessitent en effet de passer par le Windows Store pour installer des programmes et les exécuter.

  • Skydrive

L'informatique dans les nuages est une tendance lourde dans le secteur informatique. Microsoft le sait. C'est pourquoi l'entreprise met en avant sa solution maison, Skydrive. Gratuit, le service permet de stocker à distance, dans les serveurs de Microsoft, des fichiers présents sur le disque dur. De cette façon, l'utilisateur peut y accéder depuis un autre terminal, qu'il soit sous Windows ou non.

Le développement du cloud touche aussi certains services de Microsoft, comme sa suite bureautique Office. Avec Office Web Apps, les utilisateurs peuvent démarrer un projet sur un poste informatique, le compléter sur un autre et y accéder sur un troisième. Office Web Apps ne nécessite aucune installation, puisque tout le traitement informatique se déroule du côté des serveurs de Microsoft.

Editions

  • Windows 8 Pro

Comme à son habitude, Microsoft décline son nouvel OS en plusieurs éditions. La version que Microsoft met en avant sur son site web est Windows 8 Pro. Elle est disponible pour 29,99 euros en téléchargement ou pour 59,99 euros si le client souhaite recevoir la boîte par la poste.  Elle propose des fonctionnalités complémentaires comme BitLocker, SmartScreen, DirectAccess ou Windows Media Center.

Cette promotion n'est valable que jusqu'au 31 janvier 2013 inclus. Le Pro Pack permettant de passer de Windows 8 à Windows 8 Pro coûte 59,99 euros jusqu’au 31 janvier 2013 inclus. Il passe à 159,90 euros au-delà. Au 1er février, l'achat d'une boîte Windows 8 permettant la mise à jour depuis Windows XP, Vista ou 7 coûtera 279,90 euros.

  • Windows 8

Il s'agit de la version qui est déployée dans les ordinateurs vendus à partir d'aujourd'hui dans le commerce. C'est en quelque sorte l'édition familiale de Windows 8 sans le nom. Elle rassemble l'essentiel des nouveautés de l'OS, hormis les ajouts de la version Pro comme le chiffrement des données, la connexion aux réseaux d'entreprise ou encore le système multimédia.

Elle coûte 109,90 euros (OEM).

  • Windows RT

À la différence de Windows 8 Pro ou Windows 8, Windows RT a un rôle tout particulier puisqu'il est destiné aux machines dotées d'une architecture ARM. Elle n'est pas vendue séparemment mais peut être obtenue en achetant une machine dans le commerce. Cette version nécessite de passer par le Windows Store pour télécharger et installer des applications.

Configuration

Sur son site web, Microsoft a détaillé la configuration minimale requise pour faire fonctionner Windows 8. L'OS nécessite un processeur de 1 GHz prenant en charge la PAE, le NX et les SS2. Il faut également 20 Go d'espace disque disponible, 2 Go de mémoire vive, un processeur graphique DirectX 9 avec lecteur Windows Display Driver Model (WDDM).

Certaines fonctionnalités nécessitent des conditions supplémentaires. Ainsi, les fonctionnalités tactiles nécessitent une tablette ou un moniteur prenant en charge l’interaction tactile multipoint pour être utilisées. L'accès au Windows Store nécessite un accès à Internet et un écran dont la résolution est au minimum de 1024×768. Celle-ci doit être d'au moins 1366×798 pour ancrer des applications.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés