Orange, qui loue son réseau à Free dans le cadre d'un accord d'itinérance, estime que Free met en danger la fiabilité du réseau avec un succès bien plus rapide que ce qui avait été anticipé.

Alors que SFR et Bouygues ont dépêché des huissiers pour tenter de démontrer le sous-dimensionnement du réseau propre de Free Mobile par rapport à ses déclarations à l’Arcep, Orange se plaint de l’impact du nouvel entrant sur son réseau. Le succès de l’offre illimitée de Free est tel que l’opérateur historique, qui assure l’itinérance des appels dans les zones où Free Mobile ne dispose pas de ses propres antennes, a du mal à gérer l’afflux d’une ampleur inattendue.

Le Point indique qu’Orange a écrit mercredi dernier à Maxime Lombardini, le directeur général de Free, pour se plaindre du manque d’anticipation dont avait fait preuve Free Mobile pour mesurer l’impact de son offre sur le réseau. Orange juge anormal le volume de clients Free Mobile sur ses infrastructures, et l’estime responsable d’un « très grave incident » intervenu mardi 7 février. Le soir, « pendant deux heures, le réseau et les services Orange ont été indisponibles pour certains abonnés de Free, mais aussi d’Orange, en raison du trop grand nombre de communications assignées au réseau d’Orange par Free, au lieu de passer par le réseau propre de Free Mobile« , écrit Le Point.

Selon l’opérateur historique, 97 % des communications Free Mobile passeraient par ses antennes, ce qui semble effectivement énorme au regard des 27 % de couverture minimal du territoire que doit couvrir Free. Selon l’hebdomadaire, les deux concurrents et néanmoins partenaires doivent se retrouver mardi pour un comité de pilotage de l’accord d’itinérance, et Orange devrait rappeler à Free les projections qu’il avait présenté lors des négociations de l’accord. Lesquelles seraient largement dépassées, avec plus d’un million de cartes SIM en circulation.

De quoi se demander si les retards dans la livraison des cartes SIM n’est pas due, aussi, à la volonté de Free de freiner son déploiement, et pas seulement aux lenteurs du GIE qui gère les portabilités…

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés