Alors que le développement de Windows 8 continue, Microsoft commence à livrer quelques détails à propos du Windows Store. L'objectif de cette boutique d'applications est clair : faire mieux que celle d'Apple.

Microsoft commence à livrer quelques détails sur son Windows Store, la boutique d’applications qui accompagnera Windows 8. La firme veut que sa boutique soit plus flexible, plus transparente et plus lucrative pour les développeurs que ne l’est celle d’Apple.

Le Windows Store accueillera des applications gratuites et des applications payantes, allant de 1,49$ à 999$. Les développeurs pourront également offrir des périodes d’essai à leurs utilisateurs. Microsoft mettra à leur disposition un système publicitaire et d’achat in-app spécifique à la plateforme mais il sera aussi possible d’utiliser un autre système.

La firme de Redmond a également souhaité revoir le système de validation des applications. Il sera standardisé et les développeurs pourront tester leurs applications avant de les soumettre, pour savoir si elles risquent d’être refusées. Un suivi sera possible pour savoir, en temps réel, à quelle étape de validation est l’application et donc mieux comprendre les éventuels rejets que dans l’App Store d’Apple.

De même, la répartition des revenus sera plus avantageuse pour les développeurs. Sous la barre des 25 000$, Microsoft touchera 30 %, comme chez Apple ou dans l’Android Market. Mais passé ce plafond, la firme ne touchera plus que 20 %. Et, Microsoft laissant la possibilité aux développeurs d’utiliser leur propre système d’abonnement, il ne touchera pas à ces revenus. Si ces différences concerneront principalement les gros développeurs, les développeurs indépendants paieront ne paieront également que 49$ leur licence leur permettant de publier des applications dans la boutique, là où les autres développeurs devront débourser 99$.

Evidemment, comme le rappelle ArsTechnica, ces chiffres n’auront de valeur que lorsque Windows 8 aura des utilisateurs, et donc des clients potentiels pour sa boutique. Mais Microsoft se dit confiant en regardant les chiffres de vente de Windows 7 comparés à ceux d’Android, iOS ou Mac OS. En étant disponible dans plus de 100 langues et sur 231 marchés différents, le Windows Store pourrait rapidement devenir une cible de choix pour les développeurs. Mais certains observateurs estiment que l’OS arrivera trop tard sur les tablettes tactiles alors que c’est pourtant les seuls appareils où il aurait été pertinent.

Enfin, les accès à la boutique seront ouverts en même temps que la bêta de Windows 8, qui devrait nous parvenir en février 2012.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés