Très connu en France, Deezer doit encore fait ses preuves à l'étranger. La récente prise en compte par Facebook de services musicaux et audiovisuels devrait permettre à la plate-forme de streaming de séduire au plus vite de nouveaux internautes. Alors que Spotify mise avant tout sur le marché américain, Deezer cible le reste du monde.

Principal service de streaming audio en France, très populaire auprès des mobinautes, Deezer souffre d’un manque de notoriété à l’international. Si la plate-forme musicale a récemment quitté les frontières hexagonales grâce à un partenariat avec Orange au Royaume-Uni, sa visibilité à l’étranger demeure pratiquement nulle par rapport à des concurrents comme Spotify ou Last.fm.

L’intégration de Deezer au sein de Facebook devrait toutefois changer la donne, et offrir une opportunité exceptionnelle au service français pour se développer rapidement à l’étranger. Suite à la conférence f8 qui s’est déroulée aux États-Unis, Facebook a dévoilé de substantielles évolutions destinées à rendre son réseau social encore plus incontournable.

Avec ces changements, l’internaute n’aura plus besoin de se rendre spécialement sur la plate-forme de streaming audio pour écouter de la musique. Grâce au partenariat tissé avec Facebook, il sera possible de se brancher à Deezer directement sur le site communautaire, via l’application dédiée. Les lectures seront ensuite intégrées sur le mur de l’utilisateur, indiquant ainsi à ses amis ce qu’il a vu ou entendu.

Avec un nombre d’inscrits estimé à plus de 800 millions, selon les statistiques officielles, Deezer peut atteindre un public considérable. Pour cela, le site s’appuiera sans doute sur les membres du réseau social qui utilisent son application. Avec plus de 630 000 utilisateurs actifs mensuels, Deezer espère que le buzz et la viralité feront le reste et permettront de propager plus rapidement le service au sein de cette vaste communauté.

Contrairement à Spotify, qui a dès le départ eu les États-Unis en ligne de mire, Deezer préfère investir d’autres pays avant de s’attaquer à ce marché très concurrentiel. « Ma stratégie est de ne pas aller aux États-Unis et de concentrer tous nos efforts sur un lancement du service à une échelle globale partout ailleurs. […] D’ici quelques semaines, Deezer sera présent dans 130 pays » a expliqué le PDG de Deezer, Alex Dauchez, à Électron Libre.

Et le président de Deezer de se montrer confiant, même si la rivalité avec Spotify promet d’être forte. « Pour écouter un titre sur Spotify, il faut installer un logiciel au préalable. Avec Deezer, il suffit de s’identifier avec Facebook Connect pour ouvrir un compte lié et de quelques secondes pour l’écouter. Nous verrons bien qui sera le plus viral des deux » a-t-il poursuivi. Un gain de temps et d’énergie que les internautes devraient apprécier.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés