N'ayant toujours aucune réponse de Gallimard, dont il a créé et animé le compte Twitter non officiel pendant deux ans avec un succès certain, un internaute a décidé de mettre en vente sur eBay le compte @Gallimard. Les profits seront reversés à une association contre l'illettrisme.

Mise à jour : La provocation aura réussi à faire sortir Gallimard de son étonnant silence. L’AFP nous apprend en effet que « le PDG de Gallimard, Antoine Gallimard, doit recevoir vendredi le créateur d’un compte Twitter non officiel consacré à la maison d’édition« . Le rendez-vous a été proposé « dans l’optique d’une solution la plus satisfaisante possible (pour les deux parties) et tout devrait se régler à l’amiable et très rapidement« , a déclaré M. Gallimard à l’agence de presse.

Article du 23 mars 2011 –

Au début du mois, nous avions raconté l’histoire absurde d’un amoureux des éditions Gallimard qui a créé et géré gracieusement le compte Twitter @Gallimard, jusqu’à ce qu’il ne trouve plus le temps de le faire. L’aimable fan avait généré une communauté de 1500 followers – la plus importante dans l’édition littéraire, et proposait à l’éditeur qui fête son centenaire de reprendre gratuitement le compte. Mais malgré plusieurs courriels envoyés, le community manager improvisé n’a jamais eu la moindre réponse de Gallimard, qui l’ignore.

Notre article avait beaucoup circulé (surtout, bien sûr, sur Twitter), mais il n’a pas provoqué de réaction chez l’éditeur, que nous avions appelé sans réussir à joindre le service en charge de la communication du groupe sur Internet.

L’attitude de Gallimard vaut aujourd’hui au créateur déçu une dernière initiative, « par dépit, par provocation et pour la bonne cause« .

Le jeune homme a en effet décidé de mettre en vente son compte Twitter @Gallimard sur eBay, où il précise que « la totalité du produit de la vente ira à une association d’aide à l’enfance visant à lutter contre illettrisme« . Dans le descriptif de l’objet vendu, il raconte qu’il n’a « jamais eu une seule réponse de Gallimard hormis le développeur freelance du site internet qui « m’a confirmé » leur avoir laissé le message« .

« Aujourd’hui je suis dépité et surtout déçu du silence du groupe. Je n’attends rien de Gallimard, j’ai même HONTE qu’un éditeur centenaire ignore une telle communauté et un canal de communication aussi puissant que Twitter. J’aurai été très fier que ce compte et sa communauté subsiste mais il semble quasi impossible de laisser la main à quelqu’un en dehors du groupe« , écrit-il.

Le prix de départ est fixé à 25 euros. L’enchère se terminera dans 10 jours.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés