Le prochain épisode de la brouille entre Orange et Cogent va vraisemblablement se dérouler devant les tribunaux. En marge de la conférence de presse annonçant l'ouverture de négociations avec Dailymotion, l'opérateur français a décidé d'assigner Cogent pour dénigrement. Le jugement doit survenir dans les prochaines semaines.

Les frictions entre Orange et Cogent ont passé un cap nouveau cette semaine. Alors que le fournisseur d’accès à Internet français officialisait mardi l’ouverture de négociations exclusives avec Dailymotion en vue d’acquérir 49 % de son capital, le directeur général d’Orange, Stéphane Richard, a indiqué son intention de lancer une action en justice contre Cogent pour dénigrement, rapporte The Inquirer.

« Les propos tenus par Cogent n’ont rien à voir avec la neutralité, il s’agit de questions commerciales » a commenté le chef d’entreprise. La plainte, déposée devant un tribunal français, doit se tenir dans les prochaines semaines. L’agacement de Stéphane Richard fait suite à un entretien du PDG de Cogent, Dave Schaeffer, dans lequel il se montre très incisif à l’égard du FAI français.

« Nous desservons un milliard d’internautes et gérons 17 % du trafic Internet mondial. Alors, sans méchanceté, si 24 millions d’abonnés Orange ne peuvent pas accéder aux données de mes clients, cela ne m’empêche pas de dormir » avait-il déclaré jeudi dernier au Point. Dave Schaeffer avait également fait remarquer que France Télécom possède OpenTransit, « l’un de nos concurrents directs« .

« Orange bride la connectivité avec nous afin d’obliger les opérateurs du monde entier à être clients d’OpenTransit s’ils veulent atteindre ses abonnés ADSL » avait-il poursuivi, avant d’épingler la réaction molle de l’Arcep, le régulateurs français des télécoms dans ce dossier. « Ils ne sont pas très dynamiques » avait-t-il relevé. Et la situation risque de ne pas s’arranger avec l’éventuelle perte d’indépendance de l’autorité administrative.

Pour mémoire, les tensions entre Cogent et Orange se sont révélées suite à l’apparition d’un message sur MegaVideo. Destiné aux abonnés Orange, celui-ci laissait entendre que le fournisseur d’accès à Internet bride la bande passante de ses clients, entraînant par conséquent une mauvaise qualité de service. MegaVideo, qui est client de Cogent, a alors appelé les abonnés à menacer de partir chez un concurrent.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés