Selon les informations de Satellifax relayées par Freenews, Orange et Canal+ pourraient finalement s’associer après avoir durement bataillé sur le front des contenus audiovisuels exclusifs, que ce soit pour le sport ou le cinéma. Sous l’impulsion de Stéphane Richard – qui n’avait pas fait mystère de son intention de revoir la stratégie d’Orange, les deux groupes auraient entamé des discussions pour que Canal+ entre au capital d’Orange Cinéma Séries.

Ces négociations concrétiseraient les propos du patron de France Telecom, qui a expliqué lors de la présentation de la stratégie du groupe qu’il ne souhaitait plus qu’Orange exploite seul ses propres contenus audiovisuels, mais qu’il s’associe à un partenaire industriel. Canal Plus pourrait ainsi devenir distributeur des chaînes d’Orange, qui seraient alors accessibles sur les bouquets de tous les opérateurs ADSL et sur CanalSat.

Ce serait aussi l’épilogue d’une bataille qu’a mené Orange sous la direction de Didier Lombard, pour maintenir le lien d’exclusivité entre la production des contenus et leur accès par les seuls abonnés d’Orange. Les députés, s’étaient opposés à cette stratégie en proposant dans le cadre de la loi audiovisuel un amendement qui interdisait de lier la fourniture d’un contenu audiovisuel exclusif à la fourniture d’un service de télécommunication, finalement supprimé. L’Arcep s’était également élevée contre les pratiques d’Orange, tout comme Eric Besson avant de céder son poste à Nathalie Kosciusko-Morizet.

« Il n’est pas envisageable que les services et les contenus de l’Internet ne soient plus disponibles à tous les internautes, parce que certains fournisseurs d’infrastructure en auraient acquis l’exclusivité« , avait prévenu le secrétaire d’Etat à l’économie numérique.

Ministre de la Culture, Christine Albanel avait en revanche défendu les exclusivités d’Orange à l’Assemblée Nationale, en jugeant qu’une interdiction « nie(rait) toute concurrence entre les distributeurs de services, lesquels ne pourraient plus se démarquer aux yeux du consommateur« . Elle est devenue depuis la directrice de communication du groupe dirigé par Stéphane Richard, lequel était directeur de cabinet de Bercy lorsque le ministère de budget est intervenu devant les tribunaux pour défendre le bienfondé de la stratégie d’Orange.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés