La Commission Fédérale du Commerce (FTC), l'organe américain de régulation de la concurrence, a annoncé l'ouverture d'une enquête pour mettre à jour la sincérité de la concurrence entre Google et Apple.

C’est une curiosité qui surprend les observateurs depuis longtemps. Eric Schmidt, le PDG de Google, est également membre du conseil d’administration d’Apple. Or les deux sociétés sont concurrentes à plus d’un titre : Android contre l’iPhone (voire contre Mac OS), Chrome contre Safari, Google Apps contre iLife ou Mobile Me, YouTube contre iTunes… Dans ces conditions, Eric Shmidt défend-t-il les intérêts d’Apple lorsqu’il est au conseil d’administration de Google, et vice-versa ?

Selon le Clayton Antitrust Act de 1914, la présence d’un même administrateur aux conseils d’administration de sociétés distinctes n’est tolérée qu’à la condition que ça ne puisse pas remettre en cause la libre concurrence entre ces sociétés.

Membre du conseil d’administration de Google depuis 2001, Eric Schmidt avait rejoit Apple en 2006, six mois avant la sortie de l’iPhone, alors que Google a annoncé la sortie d’Android un an plus tard. Mais plutôt que de s’affronter ouvertement, les deux sociétés ont privilégié des partenariat, avec l’intégration de la recherche Google, de YouTube et de Google Maps directement sur l’iPhone. Les publicités Google Adsense sont également intégrées sur la suite iLife, tandis que Quicktime X permettra d’envoyer des vidéos directement sur YouTube.

En lançant son enquête, la FTC ne veut donc pas seulement assurer la concurrence entre les deux sociétés, mais également à l’égard des tiers. Apple aurait pu nouer ces partenariats avec d’autres partenaires que Google, et conforte la position dominante de Google sur le marché, au détriment de nouveaux entrants ou de concurrents moins puissants.

L’enquête vise également Arthur Levinson, le président de Genentech, qui siège lui aussi aux conseils d’administration de Google (depuis 2004) et Apple (depuis 2000). Bill Campbell, président de Intuit, est quant à lui administrateur d’Apple depuis 1997, et consultant de Google.

Si vous souhaitez en savoir plus sur les liens croisés entre les administrateurs des grandes entreprises américaines, consultez le site Theyrule.net, qui a établi une cartographie basée sur des données de 2004 (malheureusement le site ne semble plus à jour).

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés