L'ambition de Facebook n'a pas de limite. Après une première pierre anglophone, Facebook se tourne vers l'Europe pour introduire son Marketplace, un service de petites annonces en ligne pour faire concurrence au Bon Coin et ses confrères.

Le temps passe depuis la création de Facebook, en 2004, et le réseau social n’a jamais semblé aussi ambitieux. Alors que son patron et créateur est sur la voie de la Maison-Blanche, le site et son application ne cessent d’ajouter diverses fonctionnalités, comme récemment les stories, la géolocalisation de points d’accès Wi-Fi ou bien la commande de repas.

En octobre 2016, c’est une autre fonctionnalité qui faisait son apparition aux États-Unis, au Royaume-Uni, en Australie et en Nouvelle-Zélande : le Marketplace. Inspiré des groupes de ventes créés par des utilisateurs afin de proposer ou échanger différents types de produits, Facebook a ainsi ajouté un véritable service de vente en ligne, où les vendeurs peuvent publier leurs annonces directement dans l’application, et où les acheteurs peuvent directement commander.

Après les pays anglophones, Facebook s’attaque à l’Europe

Le service se veut le plus simple et logique possible. En y accédant via une icône — qui remplace celle de Messenger, passée en haut à droite de l’écran —, vous pouvez ainsi avoir accès aux annonces faites dans votre région grâce à la géolocalisation, ou bien chercher dans la barre de recherche l’article qui vous intéresse.

Une fois l’objet trouvé, il suffit de cliquer sur l’image pour découvrir l’annonce, avec une description et toutes les informations nécessaires concernant le vendeur. Vous pouvez alors contacter la personne, et négocier avec lui par message, à l’instar de ce qui se faisait déjà par mail sur Le Bon Coin.

En incorporant un tel service — facile d’accès et intuitif, en plus de profiter des milliards d’utilisateurs présents sur le réseau —, Facebook risque de faire très mal aux sites de petites annonces en ligne.

Annoncée avec un communiqué le 14 août dernier, et prévue dans 16 autres pays européens en plus de la France, la fonctionnalité « boutique » devrait être disponible dans les prochains jours — peut-être avec la nouvelle mise à jour, d’ores et déjà prévue.

Partager sur les réseaux sociaux