Spotify teste une fonction permettant d'ajouter des morceaux sponsorisés dans les playlists d'utilisateurs ne payant pas d'abonnement. Il doit s'agir d'un système optionnel.

Dans un avenir plus ou moins proche, vous pourriez bien tomber sur des morceaux inédits au sein des listes de lecture que vous avez composées sur Spotify. Des titres ajoutés de force, par le service de streaming musical, qui ne seront peut-être même pas forcément raccords avec les autres musiques figurant dans vos playlists. Sauf si vous avez un abonnement sur la plateforme.

Le site Techcrunch a en effet eu connaissance d’un test lancé par Spotify auprès d’un certain nombre d’internautes utilisant la version gratuite de son service. Pendant la lecture d’une playlist, des chansons nouvelles sont susceptibles d’apparaître au fil de l’écoute. La raison ? Quelqu’un a payé pour mettre ces titres en avant et Spotify, en quête perpétuelle d’un équilibre financier, les a glissés dans les playlists.

Spotify Noël
Un exemple de playlist.

Ce système de musique sponsorisée est pour l’instant expérimenté auprès d’un nombre indéterminé d’usagers mais il est susceptible d’être étendu voire généralisé si les retours sont encourageants. Il n’est en revanche pas prévu de mettre les abonnés dans la boucle, ces derniers payant déjà chaque mois un forfait pour profiter de plusieurs avantages (comme ne pas subir de publicité).

La principale préoccupation de Spotify est de convertir un maximum d’auditeurs en abonnés. Il s’avère que l’essentiel des utilisateurs de la plateforme — 140 millions dans le monde — préfère encore se contenter de la formule gratuite. Pour compenser cet usage, qui lui coûte de l’argent, Spotify diffuse donc régulièrement des annonces publicitaires au fil de l’écoute.

Spotify

Cette fois, l’entreprise entend dégager de l’argent non pas auprès des annonceurs mais en se tournant vers les artistes et les labels, en leur offrant la possibilité de payer en échange d’une meilleure visibilité. S’ils veulent avoir une chance de gagner de nouveaux fans — car certains morceaux parviendront sans doute à séduire des utilisateurs — et donc gagner en notoriété, il faudra aligner la monnaie.

Paradoxalement, cette fonction intéressera en priorité les artistes méconnus ou démarrant à peine — les grandes stars et les groupes bien établis n’en ont pas besoin, ils sont déjà célèbres. Or, ces jeunes pousses de la musique de ne sont pas forcément celles qui ont les moyens financiers les plus conséquents. Pourront-elles se payer ce type de service ? Peut-être leur faudra-t-il passer par un label.

Titre sponsorisé signalé et optionnel

Du côté des utilisateurs, il est prévu d’indiquer précisément quelles chansons ont été sponsorisées. Ce n’est pas forcément utile dans une playlist (on suppose que chaque utilisateur sait ce qu’il a ajouté dans ses listes de lecture) mais ça peut-être si ce type de mécanisme est employé ailleurs, par exemple dans les playlists concoctées par Spotify ou lors d’une recherche dans le service.

Il est également question d’une fonction optionnelle : en clair, les utilisateurs devraient avoir la possibilité, dans les réglages, de sortir de ce mécanisme. Ce sera un opt out : vous devrez dire que vous ne voulez pas de musiques sponsorisées dans votre Spotify. L’opt in, plus respectueux de l’usager (c’est vous qui indiquez si vous voulez rejoindre le service), ne fait pas les affaires de Spotify.

En effet, la plateforme a besoin de pouvoir dire que les chansons sponsorisées touchent des dizaines de millions d’utilisateurs pour pouvoir facturer à bon prix son service plutôt que d’annoncer un programme ne ciblant que quelques centaines ou milliers d’usagers qui sont allés dans les paramètres du service — et tout le monde ne s’y rend pas — et ont activé l’option, qui n’est pas forcément la plus intéressante.

Partager sur les réseaux sociaux