Un passage devant la justice plus tard, Apple et Nokia viennent de trouver un surprenant accord sur les licences des brevets. Un nouveau deal qui inclut également un contrat commercial : les deux entreprises anciennement opposées vont devenir des partenaires.

Nokia et Apple ont enfin décidé d’enterrer la hache de guerre. Après une nouvelle confrontation devant les tribunaux en fin d’année dernière au sujet de 32 brevets allant de l’interface utilisateur aux antennes, en passant par l’encodage vidéo, les logiciels, les puces et l’affichage les deux constructeurs viennent d’annoncer la signature d’un nouvel accord de licence de brevet ainsi que d’un contrat commercial.

Les détails de ces documents ne sont pas connus, mais Nokia devrait recevoir une partie du versement en espèces ainsi qu’une autre partie en revenus supplémentaires à partir du trimestre en cours. « Nous sommes satisfaits de cette résolution de notre différend et nous sommes impatients d’élargir nos relations d’affaires avec Nokia », a déclaré Jeff Williams, chef des opérations de Apple.

D’adversaires à partenaires commerciaux

Le dernier passage par le tribunal avait été motivé par la fin du précédent accord de brevet, arrivé à son terme en décembre 2016, et par les accusations de Nokia. Le constructeur finlandais affirmait s’être fait voler des brevets par Apple. Mais cette histoire semble enfin derrière les deux compagnies, comme le confirme la responsable juridique de Nokia, Maria Varsellona : « [L’accord] transforme notre relation avec Apple, d’adversaires en cour justice à celles de partenaires commerciaux ».

Ce qui intrigue les analystes, c’est la conclusion rapide de cette affaire, tant ils s’attendaient à de longues démarches. « Pour Nokia, c’est une bonne nouvelle de passer à autre chose, mais nous devons encore attendre des détails sur l’impact financier » nuance ainsi Hannu Rauhala, analyste de OP Equities, en essayant d’estimer la hauteur des montants : « Le taux annuel précédent était de 150 millions d’euros, donc j’imagine que ce chiffre est d’environ 500 millions d’euros ».

Outre cet accord sur les brevets, le contrat commercial devrait bénéficier aux deux parties. Nokia a déclaré qu’il fournirait produits et services réseau à Apple, tandis que le géant de Cupertino s’occuperait du transport des produits de « santé numérique » de son ancien rival dans ses magasins comme en ligne. La santé, devenue un secteur clé de Nokia depuis le rachat de Withings, devrait être au coeur de cette collaboration.

Partager sur les réseaux sociaux