C'est dit : Withings va rejoindre Nokia. Le Français spécialiste de la santé connectée a été racheté pour 170 millions d'euros.

Sorti du marché grand public, le géant finlandais ? On aurait pu le croire ces dernières années, le voyant vendre la plupart de ses divisions adressées aux particuliers, du smartphone au logiciel. Cela ne signifiait pourtant pas, loin de là, que Nokia n’était plus un acteur majeur sur le marché des nouvelles technologies, le Finlandais s’étant recentré sur ses activités plus lucratives et tout aussi historiques que sont les infrastructures réseaux et les solutions business. Mais cela pourrait changer — de nouveau — avec le rachat prévu du français Withings.

Nokia a annoncé ce matin par un communiqué de presse son intention de racheter Withings pour 170 millions d’euros. Cette transaction devrait être effective au troisième trimestre fiscal 2016, si tout se passe bien. Pourquoi mettre le grappin sur Withings ? Nokia estime qu’il s’agit d’un premier pas dans sa grande stratégie liée à la santé connectée. Withings est connu pour ses montres connectées fort élégantes et pour ses bracelets connectés censés mesurer l’effort. Ce secteur déjà bien occupé par des firmes comme FitBit, Jawbone ou Apple est en pleine expansion et devrait être le marché à la plus forte croissance entre 2015 et 2020, toujours d’après Nokia.

Et le choix de Withings pourrait être judicieux, dans la mesure où la firme française a diversifié son offre pour proposer des balances connectées, des tensiomètres ou des thermomètres. C’est donc un écosystème complet dédié à la santé que Nokia rachète et pas seulement un bon joueur dans la catégorie des montres connectées.

Capture d’écran 2016-04-26 à 10.15.07

 

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés