Tinder va officiellement se lancer dans la vidéo grâce au rachat d'une jeune pousse californienne, Wheel. Cette dernière propose des fonctionnalités sociales innovantes, avec Snapchat en ligne de mire.

Wheel ressemble parfois un peu à un Twitter devenu multimédia. Comprenez, sur l’application de cette jeune startup californienne, il existe des sujets en vogue sur lesquels n’importe quel utilisateur peut ajouter son grain de sel. Mais ici, plutôt qu’un texte en 140 caractères, vous êtes invités à prendre la parole ou non face à votre caméra sur un format vidéo court.

Une fois que l’on consulte ensuite un des sujets en vogue sur l’application, on voit ainsi défiler différentes personnes s’exprimant brièvement, rigolant, chantant etc. sur le même sujet. Le concept s’approche donc vraiment des Story thématiques de Snapchat, dans lesquelles on peut par exemple réagir à un événement en direct et rejoindre une story collaborative. Toutefois, chez Wheel on se défend de copier Snapchat : on préfère dire que l’application pousse le format inventé par Snap. Inc à un nouveau niveau.

Plutôt confidentielle, Wheel avait récolté 3,2 millions de dollars lors de son dernier tour de financement. Aujourd’hui, la startup quitte son autonomie pour rejoindre les équipes de Tinder. Les quatre employés de la jeune pousse rejoindront le plus grand réseau de rencontres du monde dans leur quartier général, du côté de West Hollywood.

Dans Business Insider, Paul Boukadakis précise que les discussions avec Tinder ont commencé il y a déjà quelques mois, alors que le jeune CEO rencontrait Sean Rad, le créateur de la machine à swipe.

Sean Rad, CEO de Tinder, CC TechCrunch

L’ex CEO deviendra pour Tinder le vice-président aux initiatives spéciales, un poste plutôt mystérieux qui prendra son sens à l’avenir, en fonction de l’utilisation que le réseau social fera de son nouvel achat.

Les scénarios d’intégration des technologies de Wheel sont multiples et Tinder devra trancher. Il semble toutefois évident que les technologies de prise vidéo, de story et d’instantanéité seront récupérées à bon escient. Mais que restera-t-il du caractère collaboratif de Wheel en tant que réseau social ? Tinder va-t-il s’engager dans une mue plus profonde encore que celle déjà entamée avec Tinder Social, une fonctionnalité qui s’éloigne du champ sentimental pour aller directement marcher sur les plates bandes d’autres réseaux sociaux ?

Partager sur les réseaux sociaux