2016 s'est révélé très rentable pour Netflix, qui a connu une forte hausse d'abonnements dans le monde. L'entreprise américaine s'attend à battre d'autres records cette année, dont la barre symbolique des 100 millions d'abonnés.

Netflix, désormais présent dans 189 pays, continue de s’étendre dans le monde entier. Pour le seul dernier trimestre 2016, le géant du divertissement à la demande a gagné plus de 7 millions d’abonnés, dont 2 millions rien qu’aux États-Unis. La clientèle totale de Netflix s’élève ainsi actuellement à 93,8 millions d’abonnés et l’entreprise s’attend à dépasser les 100 millions en mars prochain.

2016 s’est aussi avéré particulièrement prolifique pour le chiffre d’affaires de Netflix, d’une valeur de 8,83 milliards de dollars avec un bénéfice de 186,7 millions. L’entreprise a ainsi pu vendre chacune de ses actions 15 centimes et réaliser, pour le dernier trimestre 2016, un chiffre d’affaires de 2,48 milliards de dollars.

Netflix investit plus que jamais dans la création de contenu exportable partout dans le monde

Cette tendance positive s’appuie sur une stratégie d’investissements colossale : Netflix a investi 5 milliards de dollars pour réaliser ses propres contenus télévisés en 2016, soit près de 600 heures de contenus « made in Netflix ». Le diffuseur-créateur de contenu s’apprête à en dépenser 6 milliards en 2017 pour atteindre les 1 000 heures de contenus produits.

L’entreprise mise sur des productions originales capables d’être exportées à l’échelle internationale et se félicite du succès de sa série télévisée brésilienne de science-fiction, 3 % : « Des millions d’utilisateurs américains ont regardé cette série doublée ou sous-titrée en anglais, ce qui en fait la première série en langue portugaise à rencontrer un véritable succès hors d’Amérique latine et du Portugal. »

Mais 3 % n’est pas le seul succès de Netflix. L’entreprise a réalisé cette année des séries devenues célèbres dans le monde entier, comme par exemple Stranger Things, The Crown, Luke Cage, Black Mirror ou The OA. De cette manière-ci, Netflix cherche à maintenir sa hausse d’abonnés avec une stratégie de réalisation de contenus de haute qualité et, surtout, universels.

Netflix, un soutien de poids à la neutralité du net ?

L’entreprise n’a pas l’air de craindre la future politique de Donald Trump concernant la neutralité du net, comme elle l’explique :  « Si les lois américaines concernant la neutralité du net sont affaiblies, cela n’affectera pas concrètement nos marges du marché intérieur ou la qualité du service, car nous sommes assez connus du public pour pouvoir maintenir nos relations de manière stable avec les fournisseurs d’accès à internet.  »

En effet, l’entreprise a bien démarré l’année 2017, en remportant des Golden Globes pour ses séries et en lançant sa nouvelle production, Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire. Ce qui ne l’empêche pas de défendre ce principe dont les jours sont potentiellement menacés : « Néanmoins, sur la base d’une politique publique, une forte neutralité du net est importante pour soutenir l’innovation et les startups […] Nous espérons que l’administration américaine et le Congrès comprendront que préserver la neutralité du réseau internet propulse la croissance d’emplois et l’innovation. »

Partager sur les réseaux sociaux