Apple utilisera son usine en Arizona pour produire des composants liées au serveur (des racks) qui seront fournis à ses autres centres de données aux États-Unis.

Apple a envoyé au gouvernement américain une demande pour pouvoir réaliser son projet de production de racks de serveurs et de composants informatiques dans son usine, située à Mesa, en Arizona.

Ces nouveaux produits seront utilisés dans les autres centres de données d’Apple des États-Unis, notamment ceux qui se trouvent en Oregon et en Caroline du Nord. Par conséquent, cette stratégie lui permettra d’éviter de payer des tarifs douaniers et d’obtenir des bénéfices économiques supplémentaires.

apple
CC Beni Krausz

Pour l’instant, l’entreprise à la pomme envisage d’ouvrir 150 emplois pour cet établissement, en embauchant des techniciens, des ingénieurs et des cadres.

Avant cela, Apple louait le lieu à  GT Advanced Technologies, un producteur d’écrans saphir, qui lui fournissait ses produits. Le producteur a fait faillite en 2014 et jusqu’à maintenant, l’établissement a été utilisé par Apple comme un centre de données pour les services d’iCloud et d’iTunes.

Ce faisant, Apple semble suivre timidement les demandes du futur président des États-Unis, Donald Trump, qui avait souligné le fait que les entreprises américaines devaient produire et déployer leurs services sur le territoire américain. Il avait invité l’entreprise californienne à concevoir et produire ses iPhones et ses ordinateurs aux États-Unis… mais pour le moment Apple ne semble pas disposé à le faire.

 

Partager sur les réseaux sociaux