Snap. Inc souhaite montrer patte blanche au gouvernement chinois pour pénétrer le marché géant du mobile.

C’est à Shenzhen, dans la Silicon Valley chinoise que Snap. Inc veut établir sa première forteresse pour séduire le marché asiatique. La société qui attend de faire ses premiers pas sur Wall Street cherche actuellement des ingénieurs Android et iOS pour établir un centre de Recherche et Développement dans la capitale chinoise de la tech.

C’est le site d’information technologique tech.163 qui rapporte la petite annonce passée par l’entreprise derrière Snapchat. Selon les journalistes chinois, la société cherche en priorité des ingénieurs ayant eu une expérience chez les géants locaux, de Tencent à Baidu en passant par Alibaba.

Malgré cette attention portée à la Chine, le réseau social de Snap. Inc n’est toujours pas le bienvenu sur le territoire. Comme Facebook, Twitter et Instagram, Snapchat est banni du web chinois par le gouvernement.

La petite annonce de Snap. Inc peut donc être vue comme un premier pas vers le marché chinois. En s’assurant une place de choix à Shenzhen et l’expérience des ingénieurs chinois, la société pourrait développer des rapprochements avec les réseaux sociaux locaux. Néanmoins, il faut noter que la société qui attend encore le verdict sur son entrée en bourse ne promet guère aux ingénieurs de rester en Chine. Si besoin, ils devront rejoindre les rangs californiens de la société.

Evan Spiegel, CEO de Snapchat
Evan Spiegel, CEO de Snapchat

La situation en Chine de Snapchat a en tout cas permis à des copies locales de se faire une vaste réputation, à l’image de l’excellent Snow, ou encore du récent Diandianchong d’Alibaba qui a également un air de famille avec le réseau aux images éphémère.

Enfin, si le régime se montre frileux avec les sociétés de la Silicon Valley, cela n’a pas empêché Tencent comme Alibaba d’investir lourdement dans l’entreprise de Spiegel en 2015 et en 2013.

Partager sur les réseaux sociaux