Samsung doit communiquer d'ici la fin de l'année sur son enquête et dévoiler les raisons qui sont à l'origine du fiasco du Galaxy Note 7. Les batteries seraient définitivement hors de cause.

C’est au cours des prochaines semaines que l’on devrait enfin connaître les causes de l’embrasement inexpliqué du Galaxy Note 7. En effet, les médias sud-coréens font savoir que la publication des conclusions définitives de Samsung, qui mène l’enquête depuis des mois, doit survenir prochainement, très vraisemblablement d’ici la fin de l’année, selon The Investor.

Alors que les batteries internes avaient été pointées du doigt dès le départ, il apparaît aujourd’hui qu’elles ne sont pas la cause première de l’embrasement du Galaxy Note 7. Certes, elles participent à la combustion du mobile et sont susceptibles d’exploser à cause de l’action des flammes, mais elles ne seraient pas l’élément déclencheur. Elles sont pour le moment mises hors de cause.

Galaxy Note7
CC Aaron Yoo

Des vérifications ultérieures menées par Samsung n’ont pas permis de démontrer que le problème venait des batteries. Une « bonne » nouvelle pour Samsung, qui a pu d’une part réorienter ses investigations et d’autre part rassurer sur la fiabilité de ce composant. En effet, les batteries lithium-ion en question sont fabriquées par Samsung SDI, une filiale du géant sud-coréen.

L’une des questions qui se posera lorsque Samsung communiquera sur son enquête sera de savoir si l’origine du problème peut être corrigé relativement facilement pour pouvoir envisager la remise sur le marché du Galaxy Note 7. Ce scénario paraît assez peu crédible : le Galaxy Note 7 a loupé trois mois de vente, n’est pour l’instant plus produit et son image de marque est franchement dégradée.

Une enquête pour l’après

En revanche, la publication des conclusions de Samsung pourrait avoir un effet bénéfique indirect : en montrant qu’il a trouvé l’origine du problème qui a affecté le Galaxy Note 7, le géant asiatique pourrait dire, en creux, que ce souci est aujourd’hui connu et maîtrisé : dit autrement, qu’il ne surviendra en aucune façon sur son prochain smartphone, à savoir le Galaxy S8, qui doit se dévoiler l’an prochain.

C’est crucial pour Samsung car si le Galaxy Note 7 constitue l’un des terminaux les plus populaires de son catalogue, la gamme Galaxy Sx est, elle, le vaisseau amiral de toute la flotte.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés