Les Galaxy Note 7 explosifs embarqueraient des batteries conçues par Samsung SDI, filiale du Coréen.

Samsung est en train de rater sa rentrée de la pire des manières. Après avoir rappelé des millions de Galaxy Note 7 à cause d’un problème avéré sur les batteries (certaines pourraient exploser à la charge), le Coréen n’en est pas au bout de ses peines. Plusieurs sources du Korea Herald indiquent en effet que les batteries incriminées seraient celles construites par Samsung SDI, la filiale qui manufacture ce composant pour le géant.

galaxy-note7

C’est un coup dur, car dans un premier temps, le scénario le plus probable aurait été celui d’un sous-traitant qui aurait mal respecté le cahier des charges fourni par Samsung. En effet, le Chinois ATL fournissait également des batteries pour les Galaxy Note 7. Ces nouvelles informations confirment que l’erreur vient de Samsung — et entièrement de Samsung. Les batteries développées en interne équipaient 70 % des Galaxy Note 7 et si Samsung ne veut prendre aucun risque, il faudra les changer — probablement avec des modèles conçus par ATL.

D’après nos confrères de FrAndroid, cette opération de crise pourrait avoir coûté à Samsung un petit milliard de dollars. Dommage, pour un smartphone fer de lance déjà plébiscité par de nombreux sites spécialisés. En France, le Note 7 a eu le temps d’être livré aux premiers clients mais n’a pas encore été rappelé par Samsung.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés