Tribe c'était une messagerie instantanée vidéo, façon Snapchat, réalisée par des Français. N'ayant pas connu le succès de Snap', Tribe tente de se réinventer par l'intelligence artificielle.

Avec 500 000 utilisateurs par mois, Tribe n’est pas encore Snapchat ou Instagram, mais la société qui édite cette application a les armes pour poursuivre son développement. Grâce à une dernière levée de fonds de 3 millions de dollars grâce à Sequoia Capital, Tribe révèle cette semaine une version 2.0 poussant de nouvelles fonctionnalités destinées à différencier l’application de ses nombreux concurrents.

unspecified

Tribe 2.0 est apparu sur le Play Store et l’App Store ce mercredi avec une idée que son fondateur, Cyril Paglino, considère à la fois en phase avec les nouvelles technologies et ses utilisateurs qui ont entre 12 et 25 ans. En introduisant de un brin d’intelligence artificielle dans sa messagerie vidéo, Tribe s’approche des fonctionnalités de Google Allo, mais avec une priorité mise sur les messages vidéos.

1

Ainsi, c’est TensorFlow, l’intelligence artificielle de Google, qui est chargée d’analyser le contenu audio des messages pour y détecter des informations utiles, des références et des informations que Tribe ajoutera comme des liens au message vidéo. Tribe donne comme exemple un message dans lequel  un ami vous demande si vous allez au concert de Drake ce soir ; en réaction, l’application va afficher sur la vidéo un lien vers la discographie du rappeur sur Spotify et un site pour réserver des places au concert. C’est ce que Cyril Paglino appelle : la messagerie augmentée.

Depuis ses débuts, la startup a emménagé à San Francisco après avoir quitté Paris. Elle espère aujourd’hui combler le vide existent qu’elle perçoit dans le marché des messageries vidéos.

Et si l’on trouve que Tribe semble redondant face à Snapchat, son CEO pense au contraire que l’arrivée des story chez son concurrent a réduit l’impact de la messagerie dans l’application. Et de fait qu’une nouvelle messagerie vidéo peut percer sur le marché ultra-concurrentiel du wanna-be réseau social pour millennials.

Essayée à la rédaction, l’application semble encore souffrir de sa récente mise en ligne avec de nombreux crashs, mais nous souhaitons à Tribe, au moins le même succès que Snow, le concurrent asiatique de Snapchat, devenu phénomène dans l’empire du milieu.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés