Même s'il annonce la préparation d'un plan stratégique devant le conduire jusqu'en 2018 et lui permettre de retrouver une nouvelle jeunesse, la capacité de Viadeo à assumer ses pertes est désormais en doute. Se dirige-t-on vers une faillite ?

En fin d’année dernière, nous avions expliqué pourquoi Viadeo risque de mourir en 2016, plus de dix ans après sa création. Le réseau social professionnel, qui fut l’une des plus belles promesses du Web français, n’a jamais su apporter l’innovation nécessaire pour se distinguer d’un LinkedIn (lui-même de plus en plus en difficultés), a fait des erreurs stratégiques dans son développement, et enchaîne les pertes.

Or ses difficultés se confirment à la lecture des données financières communiquées jeudi. Le réseau social sera certainement confrontée à une obligation de recapitalisation si elle veut éviter la faillite. Sur l’année 2015, Viadeo a vu son chiffre d’affaires reculer à un peu moins de 24,4 millions d’euros (- 10 %), mais surtout ses pertes ont explosé.

La société affiche un résultat brut d’exploitation (EBITDA) négatif, dans le rouge de plus de 1,5 millions d’euros, et ses pertes nettes sont désormais de 23,2 millions d’euros, contre 13,4 millions d’euros en 2014. Une précipitation des pertes qui n’est qu’en partie expliquée, par la fermeture d’une filiale en Chine qui aurait coûté 10 million d’euros, et des impôts exceptionnels dus à l’étranger.

Un nouveau plan stratégique

La trésorerie de l’entreprise est aujourd’hui proche de 9 millions d’euros, contre 24,4 millions d’euros en banque l’année précédente. À ce rythme et sauf à réduire considérablement ses investissements, Viadeo ne tiendra pas la fin de l’année sans que des fonds soient réinjectés.

Le réseau social veut toutefois rassurer, en affirmant que ses coûts ont été rationalisés en France depuis le deuxième semestre 2015, avec une restructuration adaptée à un « besoin de changer de business model », ce que fera une « nouvelle équipe dirigeante en place depuis le début de l’année 2016 ». Renier Lemmens a été nommé CEO de Viadeo le 15 janvier 2016. Signe que l’entreprise ne baisse pas les bras : elle assure mettre au point un plan stratégique 2016-2018 qui sera présenté au second semestre.

« Ce nouveau plan stratégique est destiné à relancer le développement de Viadeo, tout en consolidant son statut », en particulier sur le marché du recrutement français. Une nouvelle qui n’a pas spécialement rassuré les investisseurs.

En bourse, Viadeo continuait de voir son cours baisser ce vendredi matin, de plus de 3,5 %. L’action est désormais cotée à 1,5 euro, alors que le titre avait été vendu 17,10 euros lors de l’introduction en bourse à l’été 2014.

coursviadeo
Le cours de Viadeo depuis son introduction en bourse en juillet 2014.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés