Selon un rapport d'IDC, les ventes de tablettes détachables connaissent une forte croissance, dans un marché pourtant marqué par la chute des ventes des PC et des tablettes.

Les marchés des PC et des tablettes connaissent une baisse exceptionnelle cette année. Les ventes de tablettes ont connu leur plus gros déclin annuel en date et accusent une baisse de 21,1 % d’après IDC. Le même cabinet avait estimé que le marché des PC baissait de 10,6 %, un chiffre nuancé par son concurrent Gartner qui situait la baisse à 8,3 %. Cette différence entre les deux firmes d’analyses tenait toutefois dans le marché des tablettes détachables, qui n’étaient pas considérées comme des PC par IDC.

Aujourd’hui, de nouvelles estimations d’IDC pointent que les ventes de tablettes détachables qui permettent de séparer ou attacher clavier et écran se portent bien, très bien même, puisqu’elles ont plus que doublées d’une année sur l’autre. Malgré un marché en baisse, ces hybrides ont été vendus à 8,1 millions d’unités cette année.

Encore plus intéressant, les analystes ont remarqué que les détachables les mieux vendus n’étaient pas forcément les moins chers. Le marché est en effet dominé par deux produits haut de gamme. Sans grande surprise, Microsoft, le pionnier de la catégorie, aurait vendu un peu plus de 1,6 million de Surface, dont une majorité de Surface Pro selon Philippe Bouchard, Directeur de la Recherche Tablette à IDC. Apple, dès son premier trimestre sur ce marché aurait quant à lui vendu 2 millions d’iPad Pro.

ipadpro3.jpg

 

Selon Bouchard, « si ce marché grossit si rapidement, c’est parce que le consommateur considère les détachables comme remplacements pour leurs PC ». La marque et l’expérience utilisateur semblent être — plus que le prix — un facteur d’achat dans cette catégorie. Si cette tendance se confirme, les parts des PC et des tablettes pourraient être cannibalisées par cette nouvelle catégorie qui se veut le meilleur des deux mondes. C’est en tout cas l’idée que défend Microsoft depuis plusieurs années et même Apple semble s’y être résolu. On se souvient pourtant que le CEO d’Apple, Tim Cook, n’était pas tendre envers les hybrides quand il disait que l’ «  on peut mélanger un grille-pain et un réfrigérateur, mais cela risque de ne pas plaire à l’utilisateur ».

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés