Malgré la sortie de Windows 10, les livraisons de PC n'ont jamais été aussi basses. Ce déclin semble cependant ne pas toucher Apple, qui se porte bien.

Selon les firmes d’analystes Gartner et IDC, les ventes de PC ont continué de chuter au dernier trimestre pour atteindre leur niveau le plus bas depuis 2008. D’après IDC, il s’agirait de la plus grosse baisse du marché avec une chute de 10,6 %. IDC ne tient pas compte dans son calcul des tablettes détachables. Gartner vient nuancer ce chiffre et parle d’une baisse de 8,3 %. Cela représenterait moins de 300 millions de livraisons sur la période. Ces chiffres sont  inquiétants dans la mesure où ils arrivent après les fêtes, un moment en général favorable aux ventes de PC, et à peine 6 mois après la sortie de Windows 10.

 une tendance générale

IDC accuse justement la mise à jour gratuite vers Windows 10 pour les PC sous Windows 7 et 8 pour ces mauvais résultats. Les analystes pointent également la forte concurrence des tablettes et des smartphones ou encore la faiblesse des monnaies internationales. On peut en effet considérer que le besoin de changer de matériel puisse ne pas se faire sentir, tant un PC de 4 ans est toujours efficace aujourd’hui sous Windows 10. L’argument des tablettes tient par contre difficilement quand on considère que Windows 10, et avant lui Windows 8, étaient sensés ouvrir le système d’exploitation au marché des hybrides.

Un Windows, plusieurs design

Ces chiffres trahissent surtout la tendance baissière du marché, même sur les tablettes, quand on sait qu’au troisième trimestre 2015, les livraisons de terminaux reculaient de 12,6 %, malgré des prix toujours plus bas.

Les analystes espèrent cependant un rebond avec la démocratisation de Windows 10, surtout dans l’entreprise, qui pourrait encourager les utilisateurs à passer sur du nouveau matériel et des nouvelles catégories de produits. Nous avons d’ailleurs vu lors du CES 2016 que les constructeurs commençaient à proposer des PC de plus en plus attractifs, on se rappelle par exemple des derniers portables de LG, HP et Razer.

Si les ventes d’OEM ne repartent pas, Microsoft pourrait choisir de changer radicalement son business model

 apple va bien

Le déclin des ventes semble cependant épargner Apple dont les Mac ne se sont jamais aussi bien vendus. Pour IDC et Gartner, Apple est désormais le troisième fabricant de PC aux États-Unis devant Lenovo.

Les analystes ne s’accordent cependant pas pour les ventes internationales : pour IDC Apple serait en quatrième position et en cinquième d’après Gartner. Le succès d’Apple, malgré un prix d’entrée beaucoup plus haut, trahit l’essoufflement d’un secteur qui à force de proposer des PC à des prix toujours plus bas n’arrive plus à reconquérir le haut du marché.

Les Macbook sautent de joie.
Les Macbook sautent de joie

Si les ventes d’OEM ne repartent pas, Microsoft pourrait choisir de changer radicalement son business model pour calquer un peu plus celui d’Apple, comme le suggère l’entrée du géant sur le marché du hardware avec sa ligne Surface. Le nouveau CEO de Microsoft, Satya Nadella, n’hésite pas à bouleverser les habitudes de l’entreprise avec ses propositions — au risque de se fâcher avec les constructeurs — et sa nouvelle stratégie « cloud first, mobile first » (le cloud d’abord, le mobile d’abord).

 classement 2015 des constructeurs

Pour l’ensemble de l’année 2015, le constructeur chinois Lenovo domine sans surprise le marché mondial. Apple, profite de son côté de l’effet Halo et attire de plus en plus de clients dans son écosystème. Il est le seul fabricant à afficher une croissance positive.

Capture d’écran 2016-01-13 à 15.25.28

Le marché américain recule moins que le marché mondial avec une différence de 2,6 % entre 2014 et 2015.

Capture d’écran 2016-01-13 à 15.33.25

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés