Skoda commence le teasing de son SUV 100 % électrique. Après le concept il y a moins d'un an, le constructeur partage le nom : il s'appellera l'Enyaq.

En juillet dernier, Lotus donnait le drôle de nom de son hypercar électrique — Evija. Il y a peut-être, en ce moment, un concours du patronyme le plus audacieux, car le futur SUV 100 % électrique de Skoda s’appellera… l’Enyaq, peut-on lire dans un communiqué de presse publié le 12 février.

Le constructeur tchèque a bien évidemment donné l’origine de ce nom étrange. La lettre ‘e’, placée au début, fait référence à la motorisation électrique tandis que la lettre ‘q’ marque l’appartenance du véhicule au segment SUV. Pour la petite histoire, le mot irlandais ‘enya’ signifie «  source de la vie ». « La source de la vie symbolise le départ du constructeur automobile vers la nouvelle ère de la mobilité électrique », explique Skoda, philosophe à ses heures perdues.

Skoda Enyaq // Source : Skoda

La deuxième voiture électrique de Skoda en approche

Skoda n’en dit pas beaucoup plus sur l’Enyaq pour le moment, sinon qu’il sera dévoilé cette année. Il s’agira du deuxième véhicule 100 % électrique de la marque après la micro-citadine abordable CITIGOe — lancée l’année dernière. L’Enyaq sera basé sur la plateforme MEB du groupe Volkswagen, plateforme qui nourrit la gamme ID. (à commencer par la ID.3).

En termes de look et de performance, l’Enyak devrait se rapprocher du concept Vision iV, montré l’année dernière à l’occasion du salon de Genève. Le coupé s’appuie sur deux moteurs — un à l’avant, un à l’arrière — pour proposer une transmission intégrale et une puissance totale de 225 kW (équivalente à 306 chevaux). Doté d’une batterie de 83 kWh à refroidissement liquide (500 kilomètres d’autonomie selon le cycle WLTP), le Vision iV peut abattre le 0 à 100 km/h en 5,9 secondes. On espère que l’Enyaq n’abandonnera pas ces promesses.

L’Enyaq va permettre à Skoda d’accélérer sur le marché 100 % électrique, sachant qu’il compte lancer une dizaine de modèles électrifiés d’ici 2022 (pour 25 % du volume des ventes en 2025). Pour y parvenir, la firme va investir deux milliards d’euros. Cette somme comprendra aussi la mise en place d’un écosystème connecté. À ce sujet, on rappelle que le Vision iV est compatible avec la 5G. 

Partager sur les réseaux sociaux