Une Cybermoto « à la Tesla » a été présentée par un youtubeur dans une vidéo vue plus de 2 millions de fois. Mais il s'agit en fait d'une simple « customisation » d'une autre moto électrique.

Elle a beau ressembler à un Cybertruck, cette moto n’a rien à voir avec Tesla. Ce « Cyberbike », présenté par le youtubeur Casey Neistat dans une vidéo de début février 2020 est en fait une mascarade qui vise à parler d’une autre marque de deux-roues.

Le titre de la vidéo est pourtant éloquent : elle s’intitule World’s First Tesla Cyberbike, ou « la première Cybermoto de Tesla », et on y voit le vidéaste déambuler dans les rues de sa ville au volant de ce qui ressemble à un deux-roues métallique qui emprunte tous les codes du Cybertruck, le pickup électrique présenté par Tesla fin novembre 2019. Son look, à la fois absurde et futuriste, tout en carrosserie d’aluminium, avait soulevé de nombreux sourcils moqueurs, mais les observateurs se sont peu à peu ralliés à sa cause.

Le faux « cyberbike » // Source : YouTube/CaseyNeistat

Une moto Super73 modifiée

Dans la vidéo, Casey Neistat s’amuse clairement à présenter sa fausse Cybermoto à des passants curieux, certains persuadés qu’il s’agit du prochain projet d’Elon Musk. Il n’en est pourtant rien : le milliardaire a d’ailleurs toujours assuré qu’il n’aimait pas les deux-roues, trop dangereux à son goût — contrairement aux Cyberquads, qui, eux, seront également commercialisés par Tesla.

Il s’agit en fait d’une moto de la marque américaine Super73, qui a elle-même proposé à Neistat de fabriquer une fausse coque de Cyberbike pour la superposer à une moto Super73 existante. Après quelques minutes de vidéo, on voit donc la manière avec laquelle le prototype a été bâti : d’abord en utilisant des planches de carton pour avoir une idée du gabarit de l’engin, puis en tôle d’aluminium. L’équipe s’est également appuyée sur une imprimante 3D pour certaines pièces, comme le petit porte-bagage à l’arrière.

Le youtubeur a toutefois précisé qu’au-delà des apparences, la moto sous sa forme « Tesla » avait dû être modifiée en profondeur et fonctionnait, de fait, moins bien — les pédales et la chaîne ont dû être entièrement retirées pour faire de la place à la fausse carrosserie sur le côté, tandis que le guidon bouge difficilement car il frotte contre la tôle d’aluminium. Le style y est. Pour le reste, on repassera.

Crédit photo de la une : YouTube/CaseyNeistat

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo