BMW a dévoilé les premières informations techniques sur le coupé i4. Grosses accélération et autonomie sont au programme.

Alors que les férus d’automobile ont les yeux rivés sur le Ford Mach-E, le SUV 100 % électrique inspiré d’une Mustang, BMW a profité d’un communiqué de presse le 18 novembre pour donner quelques informations techniques sur son i4. Le coupé 4 portes n’est pas attendu avant 2021 mais le géant allemand a envie de positionner la voiture comme son cœur de gamme.

Décrit comme sportif et élégant, le BMW i4 est susceptible d’atteindre les 600 kilomètres d’autonomie selon la norme WLTP (comme le Mach-E…). La batterie de 80 kWh s’appuie visiblement sur des cellules dernière génération, promettant une efficience améliorée. Elle sera compatible avec une puissance de charge à 150 kW, ce qui permet d’obtenir 80 % du plein en 35 minutes (100 kilomètres récupérés en 6 minutes).

BMW i4 // Source : BMW

Le 0 à 100 km/h avalé en 4 secondes

Côté accélération, le BMW i4 ne sera pas en reste non plus : le 0 à 100 km/h sera avalé en 4 secondes, avec une vitesse maximale atteignant les 200 km/h. Les modèles Performance des Tesla vont plus vite mais la performance reste largement appréciable. Selon le constructeur, la cinquième génération de son groupe propulseur eDrive s’articule autour d’un moteur d’une puissance de 390 kW (l’équivalent de 530 chevaux). Dans le cas de l’i4, c’est un argument que l’on pourrait comparer à un V8 thermique. On peut penser que le coupé sera disponible en différentes versions, plus ou moins performantes. On est encore loin de l’association de trois moteurs électriques, expérimentée par BMW (0 à 100 km/h en moins de 3 secondes).

À noter que la cinquième génération de la technologie iDrive sera introduite dès l’année prochaine sur le SAV iX3. Suivront ensuite le iNEXT et le i4. Contrairement à certains autres acteurs du marché, BMW est loin d’être un novice sur la mobilité électrique. Depuis 2013, il produit la i3, qu’il n’a cessé d’améliorer depuis (en augmentant l’autonomie, notamment). Mini, autre marque du groupe allemand, plongera aussi dans le grand bain avec une déclinaison 100 % électrique de sa citadine iconique. D’ici 2023, BMW mise sur 25 voitures électrifiées, ce qui comprend également les hybrides rechargeables.

Partager sur les réseaux sociaux