Mazda n'avait visiblement pas beaucoup d'ambition pour sa première voiture électrique de série. Son SUV compact MX-30 n'a que 200 kilomètres d'autonomie.

Quand une voiture électrique est dévoilée, la première caractéristique sur laquelle notre attention est portée est sans aucun doute l’autonomie. Et dans le cas du Mazda MX-30, présenté dans un communiqué publié le 23 octobre, il vaut mieux fermer les yeux sur cette information. Ainsi, le SUV compact ne tiendra pas plus de 200 kilomètres selon le cycle WLTP. C’est une fourchette très, très basse et, sur ce point, même la décevante Mini électrique fait mieux.

En somme, le Mazda MX-30 semble être condamné d’entrée par cette caractéristique qui en fera, au mieux, un deuxième véhicule. C’est d’ailleurs comme cela que le positionne Yasuhiro Aoyama, président et CEO de Mazda Motor Europe. Derrière cet apparent manque d’ambition se cache la volonté de proposer une voiture parée pour des trajets journaliers et, surtout, vendue sous la barre des 35 000 euros.

Mazda MX-30 // Source : Mazda

Le Mazda MX-30 aura des portes antagonistes

La petite batterie de 35,5 kWh alimente un moteur synchrone délivrant une puissance de 105 kW. Autant dire que Mazda ne préfère pas insister sur les performances en termes d’accélération pour promettre une conduite décrite comme réactive, naturelle et stable. « Nombre des journalistes qui ont pris place au volant de notre véhicule d’essai ont déclaré que parmi tous les modèles électriques qu’ils avaient déjà testés, il était l’un des rares à offrir les qualités d’un véhicule à motorisation classique », appuie le constructeur. Même si on a du mal à comprendre cette comparaison (la conduite électrique offre un confort qui n’est plus à prouver).

Esthétiquement, le Mazda MX-30 se distingue par ce choix étrange d’intégrer des portes antagonistes (comme sur la sportive RX-8). Le SUV laisse par ailleurs la démesure aux autres, avec des lignes simples. Le constructeur opte enfin pour un positionnement écologique sur les matériaux habillant l’habitacle. Par exemple, le cuir est synthétique.

Mazda MX-30 // Source : Mazda

On peut d’ores et déjà réserver le Mazda MX-30 depuis le site internet, moyennant un acompte de 1 000 euros. Dans un premier temps, on ne pourra acquérir qu’une First Edition, facturée 34 400 euros (hors bonus écologique, batterie incluse) et livrée avec une recharge murale d’une puissance de 7,4 kW. Les premières livraisons sont attendues pour le second semestre de 2020.

Partager sur les réseaux sociaux