Hyundai a envie de commercialiser des voitures électriques performantes.

Hyundai et Kia veulent accélérer sur le segment de l’électrique — au sens propre comme au figuré. Dans un communiqué de presse publié le 14 mai 2019, on apprend que les deux constructeurs asiatiques ont investi 80 millions d’euros chez Rimac, firme croate connue pour ses prototypes audacieux. Le but est clair : faire rêver le marché avec des voitures propres et véloces.

Grâce à cette somme, le groupe Hyundai espère profiter du savoir-faire de Rimac pour commercialiser deux véhicules basés sur la performance à partir de 2020. On rappelle que Rimac a dévoilé, en mars 2018, le Concept Two, une hypercar électrique capable d’abattre le 0 à 100 km/h en 1,85 seconde. C’est plus rapide que le futur Roadster de Tesla.

Deal entre Rimac et Hyundai // Source : Rimac

Développement de la marque sportive

Avec ce rapprochement, la multinationale sud-coréenne entend développer son positionnement sur la performance  « en passant la seconde sur la transition vers la mobilité propre ». Le trio Kia, Hyundai et Rimac s’est déjà entendu pour donner naissance à une sportive électrique inscrite dans la gamme N ainsi qu’à un « un véhicule électrique à pile à combustible performant ». En bref, une voiture fonctionnant à hydrogène qui ira très vite.

Pour Rimac, ce partenariat va lui permettre de grandir, comme le souligne Mate Rimac, fondateur et CEO. Il indique, « Nous pensons que ce deal technologique va créer un maximum de valeur pour notre entreprise et nos clients. Rimac est toujours une jeune et petite entreprise, qui grandit très vite ». Dans les faits, Rimac s’imagine en fournisseur numéro 1 du marché en matière de pièces et technologies de pointe (exemple : il est derrière la batterie de la Pininfarina de 1 900 chevaux). Toutefois, cette ambition ne l’empêchera pas de lancer son hypercar Concept Two, véritable publicité sur roues pour montrer ce dont il est capable. 

 

Partager sur les réseaux sociaux