Rimac a frappé un grand coup au salon automobile de Genève en présentant la Concept Two, une hypercar électrique qui roule plus vite que le futur Tesla Roadster.

Le prochain Roadster de Tesla, annoncé en même temps que le camion Semi, a peut-être trouvé à qui parler. Pendant le salon automobile de Genève, Rimac Automobili a tapé du poing sur la table en dévoilant Concept Two. Derrière ce nom évocateur, le constructeur croate a conçu une hypercar électrique taillée pour offrir des performances à nulles autres pareilles. Sur le papier, ses 1 914 chevaux — 1 408 kW — lui permettent d’engloutir le 0 à 100 km/h en 1,85 secondes, soit 5 dixièmes de mieux que la Roadster du rival américain, et d’atteindre la vitesse maximale de 412 km/h. Rendez-vous sur la piste ?

0 à 100 en 1,85 secondes

Avec ses immenses portes en ouverture papillon, la Concept Two, ou C_Two pour les intimes, ne passe pas inaperçu. Bien au contraire. Les lignes sont marquées, les prises d’air sont nombreuses, la silhouette est racée et la coque est en fibre de carbone. Sur le capot, les entrées rabattables modifient le profil aérodynamique de la voiture, permettant de «  fendre l’air comme un couteau silencieux  ».

Pour parvenir à une telle sportivité, la C_Two est nourrie par quatre moteurs électriques, un pour chacune des roues. Grâce à un refroidissement par un circuit d’huile, ils offrent 97 % de rendement, d’où les performances revendiquées et l’accélération encore jamais vue. Et pour offrir un maximum de couple en un temps record (2300 Nm !), Rimac a installé une paire de boîtes de vitesse à un rapport à l’avant et une paire de boîtes de vitesse à deux rapports à l’arrière. Et l’autonomie ne sera pas sacrifiée pour autant : 650 kilomètres selon le cycle NEDC.

La firme croate n’a pas lésiné sur la technologie non plus, intégrant notamment des dispositifs de conduite autonome de niveau 4 (huit caméras, deux Lidar, six radars et douze capteurs à ultrason). Rimac veut en faire une hypercar connectée et intelligente. La Concept Two sera produit à 150 exemplaires pour un prix à sept chiffres.

Partager sur les réseaux sociaux