La branche américaine d'Audi a officialisé le lancement du SUV électrique

La branche américaine d’Audi a officialisé le lancement de son SUV électrique aux États-Unis pour le mois prochain. Dans le communiqué de presse publié le 4 avril 2019, on découvre une information étonnante : selon le cycle de tests EPA, très proche de la réalité, le véhicule ne dispose que d’une autonomie de 204 miles (328 kilomètres). En Europe, la norme WLTP, un peu plus optimiste, l’annonce à 417 kilomètres.

En d’autres termes, le SUV a de quoi décevoir sur un critère primordial pour les potentiels acquéreurs et qui peut constituer un vrai frein à l’achat. Surtout quand, à norme identique, Jaguar grimpe à 234 miles — 376 kilomètres — avec son I-Pace et Tesla promet 295 miles — 475 kilomètres — avec son Model X le moins cher.

Audi e-tron 55 quattro

Le SUV Audi est à la traîne

Audi tente de justifier tant bien que mal son autonomie par rapport à la concurrence en rappelant que les propriétaires d’un véhicule premium roulent en moyenne 50 kilomètres par jour. Avec 328 kilomètres d’autonomie, le SUV e-tron serait donc en mesure de tenir quasiment une semaine complète. Le constructeur s’appuie par ailleurs sur son impressionnante recharge ultra rapide à 150 kW, capable d’offrir 87 kilomètres en 10 minutes (ou 262 kilomètres en 30 minutes) et le réseau Electrify America. La filiale du groupe Volkswagen compte déployer 2 000 bornes aux États-Unis d’ici la fin d’année.

Audi a opté pour une approche très prudente sur l’utilisation de la batterie. Il s’explique : « La batterie e-tron est conçue pour utiliser 88 %, ou 83,6 kWh, de sa capacité fixée à 95 kWh. » Un sacrifice nécessaire pour « assurer une meilleure longévité, des performances répétées et des hauts pics de chargement sur des durées plus longues durant le cycle de recharge ». Tant pis pour les kilomètres en moins, donc.

Partager sur les réseaux sociaux