Tesla a ajouté une nouvelle évolution à son Autopilote, désormais capable de dire si on va griller un feu rouge. Il s'agit encore d'une phase de test.

« Reconnaissance et réaction aux feux de signalisation et aux panneaux stop », peut-on lire dans les évolutions qui seront apportées cette année à l’Autopilote, depuis la page permettant d’acheter l’option. Dans un premier temps, le super assistant des voitures Tesla va empêcher les propriétaires de griller un feu rouge, a-t-on appris par Teslarati le 23 mars 2019.

Baptisée Autosteer Stop Light Warning et intégrée à la version 2019.8.3 du système d’exploitation installé dans les voitures, la fonctionnalité permet à l’Autopilote — quand il est activé — de détecter un feu tricolore et d’alarmer le conducteur sur une possible infraction à venir.

Tesla Autosteer Stop Light Warning // Source : Teslarati

Améliorer la sécurité

Cette nouveauté s’apparente à une alerte qui prend la forme d’un message sur l’écran et d’un signal sonore. Le but est de faire comprendre au conducteur qu’il est nécessaire de reprendre le contrôle pour arrêter le véhicule, l’Autopilote n’appliquant pas le freinage lui-même dans cette situation sans obstacle physique.

Pour le moment, cette fonctionnalité s’apparente à une assistance de plus pour améliorer la sécurité. Elle s’appuie sur un mélange entre les données cartographiques (localisation des feux tricolores) et la détection via des capteurs. Pour l’heure, elle n’existe qu’aux États-Unis et n’est pas capable de voir qu’un feu orange va passer au rouge.

De toute évidence, l’Autosteer Stop Light Warning est une première étape qui évoluera petit à petit vers la prise en charge totale des feux tricolores par l’Autopilote. Pour l’heure, c’est une aide qui vise à prévenir les infractions (135 euros d’amende et retrait de 4 points sur le permis en France) et d’éventuels accidents.

Partager sur les réseaux sociaux