Lotus pourrait entrer sur le segment des hypercars avec une voiture électrique très puissante... et très chère.

Étroitement lié à Tesla lors des débuts de la start-up, Lotus pourrait à son tour concevoir une voiture électrique. Et, selon les informations d’Autocar datées du 6 décembre 2018, le constructeur mettrait les petits plats dans les grands avec une hypercar qui pourrait excédait une puissance de 1 000 chevaux.

Naturellement, la facture serait très, très salée : le véhicule, dont le nom de code serait Omega, demanderait 2 millions de livres sterling (2,2 millions d’euros) aux rares personnes qui pourront se la payer. En prime, il serait produit en quantité limitée.

Lotus Exige 410 Sport // Source : Lotus

Lotus vise très haut

Lotus entend marquer le coup avec sa première voiture électrique et n’hésiterait pas à se frotter aux bolides de rêve que sont les supercars hybrides McLaren P1, LaFerrari ou encore Porsche 918 Spyder. Pour parvenir à cette fin, l’entreprise pourra compter sur le soutien de son actionnaire principal, le géant chinois Geely.

Si les détails sur la voiture restent ténus, on évoque, outre des performances élevées, des technologies de pointe qui justifieraient le tarif exorbitant de la Lotus Omega. Il faudra notamment surveiller la batterie, qui pourrait embarquer moins de cellules — pour conserver un poids léger — tout en étant très efficiente. Avec ce genre d’engin censé être très véloce, l’autonomie apparaît toujours comme un point critique.

En revanche, la Lotus Omega ne serait pas attendue avant le début de la prochaine décennie. Lotus n’a pas voulu confirmer ces indiscrétions d’Autocar mais a quand même tenu à préciser qu’il travaillait sur plusieurs projets, articulés autour de différents types de propulsion.

Partager sur les réseaux sociaux