L'agence fédérale américaine chargée de la sécurité routière a livré son verdict sur la Model 3 de Tesla. Et il est sans appel.

Au cas où certains se posaient la question, la Model 3 de Tesla est bel et bien la voiture la plus sécurisée de l’univers (si tant est que la Terre soit la seule planète de l’univers à avoir développé l’automobile, ce que nous ne pouvons affirmer complètement). La firme américaine a officialisé cet argument en partageant, le 7 octobre 2018, les résultats de l’agence fédérale américaine des États-Unis chargée de la sécurité routière (NHTSA). D’après les crashs-tests effectués, la Model 3 présenterait le plus faible risque de blessure de toutes les voitures passées entre les mains de l’organisme.

Une conclusion qui s’ajoute aux différents scores obtenus par le véhicule : dans toutes les catégories et sous-catégories, il a obtenu la note maximale, soit cinq étoiles. Précision importante : NHTSA a utilisé une version quatre roues motrices.

Résultat Model 3 NHTSA // Source : Tesla

La Model 3 fait mieux que la Model S et le Model X

Dans son protocole, la NHTSA pousse la voiture dans ses derniers retranchements et lui fait subir plusieurs collisions pour tester sa résistance à l’avant, à l’arrière et sur les côtés. D’après ses tests, la Model 3 présenterait à peine 6 % de chance de blesser ses occupants en cas d’accident. Elle fait légèrement mieux que la Model S et le Model X (entre 6 et 7 %), déjà des exemples en la matière.

« En plus de sa répartition quasiment équilibrée du poids, la Model 3 a été conçue pour offrir une inertie très basse, ce qui signifie que ses éléments les plus lourds sont situés près du centre de gravité. Même si la Model 3 n’a pas de moteur, elle se comporte comme une voiture à moteur central grâce à la position de sa batterie (élément le plus lourd de la voiture) et au fait que le bloc électrique arrière de la Model 3 soit situé sur l’avant de l’essieu. Non seulement cette architecture améliore l’agilité et la conduite, mais elle améliore aussi le contrôle de la stabilité en minimisant l’énergie cinétique », souligne Tesla. 

La sécurité a toujours été le porte-étendard de Tesla et, au regard de ses propres résultats publiés il y a peu, la NHTSA donne raison au constructeur. On se souvient aussi des photos d’un crash survenu en juillet et qui n’a blessé que légèrement la conductrice.

Partager sur les réseaux sociaux