Même si le patron de Xiaomi a annoncé lui-même que la marque ne gagnerait pas d’argent sur sa première voiture électrique lors de la conférence de présentation, la marque profite de retombés positives.

La première voiture électrique de Xiaomi est un véritable phénomène en Chine depuis son officialisation le 28 mars. Les Chinois font la queue devant les boutiques Xiaomi pour pouvoir l’approcher et la tester. Pour le premier modèle de la marque, Xiaomi a affolé les compteurs : 88 898 réservations, avec acompte, en 24 heures. Ce qui laisse présager un démarrage commercial canon dans le domaine de la voiture électrique, même si toutes ces réservations n’aboutiront pas sur une commande ferme.

Pour s’assurer ce lancement record, Xiaomi a par contre pris un risque financier. La Xiaomi SU7 affiche des tarifs particulièrement bas de 27 650 € à 38 400 €, ce qui reste très compétitif, même pour le marché chinois. La marque ne se cache pas de perdre de l’argent sur chaque véhicule, mais de combien parle-t-on ?

Moins de 10 000 $ de perte par voiture, seulement ?

Il est trop tôt pour avoir de véritables chiffres sur la perte engendrée par Xiaomi sur ce premier modèle. Selon Reuters, les analystes ont réalisé des projections sur la base d’une production de 60 000 modèles sur cette année, ce qui porterait la perte de l’entreprise à 530 000 millions d’euros, soit environ 8 900 € par voiture fabriquée.

Cela semble presque bas pour un tel modèle et de tels investissements. Surtout que les rumeurs parlaient de prix initialement plus élevés pour la Xiaomi SU7. Le calcul semble assez optimiste. Quand on compare aux pertes engrangées par une marque américaine comme Lucid, qui lâche plusieurs centaines de milliers d’euros sur chaque véhicule produit, la vérité pour Xiaomi est certainement un peu plus élevée que les premières estimations. Même si la Chine n’est pas les États-Unis, et Xiaomi n’est pas Lucid.

Xiaomi SU7 sur la route // Source : Live Xiaomi
Xiaomi SU7 sur la route // Source : Live Xiaomi

Un sacré rebond en bourse

La voiture électrique de Xiaomi a en tout cas eu un effet plus que positif sur l’action. Le cours a pris 7 milliards d’euros en quelques jours. C’est un nouveau record pour la marque sur les deux dernières années, même si Xiaomi a connu beaucoup mieux en 2021. Si cette valorisation se maintient et n’est pas qu’une bulle éphémère comme Vinfast, c’est un sacré atout pour Xiaomi.

Il est difficile pour autant de comparer les résultats d’une entreprise de la tech comme Xiaomi avec les groupes automobiles. La valorisation du géant chinois a déjà dépassé bien des acteurs du secteur automobile.

Un gros boost de notoriété

Alors qu’Apple a jeté l’éponge sur son projet de voitures électriques et autonomes, la sortie de la SU7 de Xiaomi trouve un écho international. D’autant que la voiture semble particulièrement aboutie pour une première incursion dans ce domaine.

Il restera à voir si les premiers propriétaires partageront réellement cet avis, ou si la marque va rapidement se retrouver confrontée à des plaintes de clients. Ce qui pourrait rapidement faire chuter l’engouement pour ce modèle.

Xiaomi SU7 avec ses variantes colorées // Source : Xiaomi
Xiaomi SU7 avec ses variantes colorées // Source : Xiaomi

En tout cas, Xiaomi va commencer à livrer les premiers acquéreurs dans les prochains jours. La présentation du 28 mars n’était pas qu’une annonce pour un véhicule commercialisé plusieurs années après, comme Tesla ou Renault. La voiture est déjà produite et présente dans les showrooms.

Par contre, vu le succès des réservations pour le modèle, le délai pour les premiers acheteurs va se rallonger jusqu’à 4 à 7 mois. Xiaomi a peut-être déjà atteint ses capacités de production pour l’année selon certaines sources. C’est toujours moins long que pour certains constructeurs traditionnels sur des modèles courants de leur catalogue.

Il faudra voir si Xiaomi peut tenir ses promesses, car la marque est désormais scrutée de près par toute l’industrie automobile, en plus de ses concurrents directs qui doivent digérer le succès insolent de ce nouvel acteur.

Xiaomi frappe très fort pour son entrée dans le monde de la voiture électrique. Un nouvel acteur qui sera forcément suivi dans notre newsletter hebdomadaire dédiée à la mobilité électrique.


Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.