Lancia veut faire son grand retour en misant sur le segment premium des voitures électriques. La nouvelle Ypsilon peut-elle vraiment convaincre les acheteurs français ?

Malgré de nombreuses fuites au long de ces derniers mois, c’est seulement ce 14 février 2024 que la Lancia Ypsilon a été officiellement lancée depuis l’Italie. C’est avec ce modèle, présenté d’abord en 100 % électrique, que la marque italienne veut repartir à la conquête du marché européen.

Lancia a quitté le marché français en 2016, et se prépare à revenir pour y vendre des Lancia Ypsilon en fin d’année 2024. La question qui se pose aujourd’hui est : qui veut acheter une Lancia Ypsilon ? Ce modèle, cousin de la Peugeot e-208 en plus chic, devrait être vendu bien plus cher, autour de 40 000 € pour la version de lancement.

La même fiche technique que Peugeot e-208 et Opel Corsa-e

Il n’y avait pas réellement de surprise concernant les caractéristiques du modèle. La nouvelle Lancia Ypsilon repose sur la même base que ses deux cousines 208 et Corsa. Le modèle fait 4,08 mètres de long : c’est donc bien une citadine électrique, mais premium selon le discours de la marque. C’est sur le poids du modèle que l’on peut ressentir la différence, avec 1 584 kg sur la balance, ce qui est plus lourd que ses cousines.

Lancia Ypsilon  // Source : Lancia
Lancia Ypsilon, la nouvelle citadine premium de Stellantis. // Source : Lancia

Le modèle est équipé du moteur de 115 kW (soit 156 ch) avec un couple de 260 Nm. La version 100 kW (136 ch) n’est pas proposée sur cette nouveauté. Ce moteur est associé à la batterie de 51 kWh, commune aux deux autres modèles, sans plus de précisions techniques sur le fournisseur et la chimie de celle-ci. Pour le reste des informations connues :

  • Autonomie : 403 km wltp
  • Consommation : de 14,3 à 14,6 kWh/1000 km
  • Recharge en courant continu : 100 kW max
  • Durée du 20 à 80 % : 24 minutes

La Lancia Ypsilon se distingue autrement

Si la Lancia ne s’illustre pas sur sa fiche technique, c’est sur le style et l’équipement à bord que la marque propose une expérience qui se veut différente de la concurrence.

Le design est une partie particulièrement importante de l’esprit Lancia. La marque n’a jamais cherché à faire dans le conventionnel, et assurément, la différence est plus marquée avec la Peugeot ou l’Opel, qu’entre l’Opel et la Peugeot. Difficile de dire si ce design un peu plus atypique va suffisamment marquer les acheteurs pour les faire craquer.

Intérieur de la Lancia Ypsilon // Source : Lancia
Intérieur de la Lancia Ypsilon. // Source : Lancia

L’intérieur aussi s’essaie à une autre approche. Pas sûr que la table intérieure soit vraiment l’élément qui arrive à convaincre les clients. Par contre, les sièges en velours chauffant et massant marqueront probablement quelques points pour les amateurs du genre.

Lancia tente aussi une autre approche avec sa technologie embarquée. L’interface virtuelle S.A.L.A doit faciliter la vie des occupants à bord et « s’adapter facilement à l’humeur du moment », selon la communication de la marque.

Lancia Ypsilon en partenariat avec Cassina // Source : Lancia
Lancia Ypsilon en partenariat avec Cassina. // Source : Lancia

Un tarif bien premium aussi

Il est encore trop tôt pour avoir les prix et la gamme détaillée de ce modèle pour la France. Ceci dit, le patron de Lancia, Luca Napolitano, a donné un premier tarif pour les commandes italiennes de la version de lancement, valable jusqu’à la fin février. Il s’agit d’une offre en location avec option d’achat (LOA) à 200 € par mois sur 35 mois. Le premier loyer est de 9 800 € et la somme finale est fixée à 22 854 €. Cela permet de calculer que ce modèle de lancement sera commercialisé juste en dessous de 40 000 €. Il ne faut pas s’attendre à un tarif inférieur pour la France, bien au contraire.

La Lancia Ypsilon va-t-elle réussir à faire mieux que le DS 3 et ses 2 035 exemplaires vendus en 2023 ? On en doute, mais le modèle arrivera trop tard cette année pour pouvoir le juger. Il faudra attendre 2025 pour avoir une image plus nette du succès ou de l’échec du retour de Lancia en France. D’ici là, la déclinaison sportive avec ses 240 ch aura été dévoilée, offrant peut-être quelques ventes en plus pour la marque en perspective.

Pour garder un œil sur ce qui fait le gros de l’actualité de la mobilité électrique, abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite Watt Else.

Nouveauté : Découvrez

La meilleure expérience de Numerama, sans publicité,
+ riche, + zen, + exclusive.

Découvrez Numerama+

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.