Renault semble avoir beaucoup appris grâce à la Mégane e-tech. Le nouveau Scénic 100 % électrique affiche plusieurs améliorations qui corrigent les défauts reprochés par les clients de Mégane. Est-ce que Renault a trouvé la bonne recette pour plaire ? C’est possible.

Fini le monospace old school, le nouveau Scénic de Renault s’attaque au marché de la voiture électrique avec une nouvelle approche. Présenté ce lundi 4 septembre au salon IAA de Munich, le nouveau modèle ne laisse pas indifférent. Son design extérieur, son optimisation de l’espace intérieur, son intégration de matériaux recyclés, Renault veut clairement redorer l’image du Scénic et assurer le succès de cette nouvelle génération.

Même s’il n’est plus classé comme monospace, il reste un véhicule pensé pour les familles. Il dépoussière néamoins le genre sur tous les aspects. Il n’est ni SUV, ni berline, il est un mélange des deux, un crossover qui n’est pas présenté sous ce nom. Mais en quoi fait-il mieux que la Mégane e-tech ?

Design dans la tendance

Dans la lignée des autres nouveautés de Renault, la silhouette de Scénic ne va pas laisser indifférent, et c’est tant mieux. Renault veut que son modèle soit immédiatement identifiable sur la route. Un peu comme Mégane qui a su séduire, Scénic devrait aussi trouver son public. Les mauvaises langues diront peut-être qu’il est inspiré de Peugeot, vous serez juge de la question.

Avec sa taille compacte de 4,47 mètres pour 1,57 m de haut, le nouveau Scénic se veut polyvalent, sans être trop grand. Il laisse cela à d’autres modèles de la gamme qui ne sont pas encore passés au 100 % électrique.

Renault Scénic électrique  // Source : Renault
Renault Scénic électrique

Son empattement de 2,78 m, 10 cm de plus que sur Mégane, offre une bonne habitabilité à bord. Les passagers arrière ne seront pas lésés, tous devraient profiter d’espace aux genoux et d’une garde au toit suffisante. Scénic propose un coffre de 545 litres.

Le toit Solarbay devrait aussi faire son petit effet sur les véhicules qui en seront équipés. Ce toit permet de gérer l’opacification selon plusieurs zones, de transparent à opaque, et le tout peut se commander avec les commandes vocales. Effet « waouh » garanti pour les passagers.

Une plateforme qui a déjà fait ses preuves

Même si la plateforme CMF-EV n’en est qu’à ses débuts, les deux premiers produits, qui en sont issus, offrent de belles qualités : Renault Mégane e-tech et Nissan Ariya. D’ailleurs, le Scénic se place un peu comme un entre-deux.

Renault Scénic e-tech // Source : Renault
Renault Scénic e-tech // Source : Renault

Il doit hériter d’un comportement routier assez similaire à celui de Mégane, tout en s’offrant un peu plus d’autonomie pour ceux qui opteront pour la grande batterie de 87 kWh. Il faudra sinon composer avec celle de 60 kWh, ce qui est une bonne manière d’appréhender la mobilité électrique, pour ceux qui n’ont pas encore sauté le pas. Renault a promis que la marque avait amélioré le préconditionnement de la batterie et la courbe de recharge pour la charge rapide (DC), avec un plateau haut plus long. Selon la version, la charge rapide proposera un pic à 130 ou 150 kW, un peu au-dessous de certains concurrents, mais si la charge est mieux optimisée, cela est suffisant.

Les homologations sont toujours en cours, mais le Scénic proposerait :

  • jusqu’à 420 km avec la batterie de 60 kWh
  • jusqu’à 620 km avec celle de 87 kWh
Renault Scénic e-tech // Source : Renault
Renault Scénic e-tech // Source : Renault

Deux motorisations seront à disposition dans la gamme Scénic :

  • 125 kW, ou 170 ch, avec un couple de 280 Nm
  • 160 kW, ou 220 ch, avec un couple de 300 Nm

Renault promet d’offrir le compromis idéal entre agilité et confort. Un exercice déjà bien maîtrisé sur Mégane et que Scénic pourrait supplanter, malgré son gabarit plus grand. Il propose aussi 4 niveaux de freinage régénératif pour coller au mieux aux attentes des conducteurs.

Une fibre plus durable

Renault est fier de fabriquer ses modèles en France. Il le fait dans des usines qui, d’ici à 2 ans, seront neutres en carbone. Les engagements de Renault vont encore plus loin avec toujours des moteurs sans terres rares et une part de matériaux recyclés de plus en plus importante avec 24 % sur ce modèle.

Renault Scénic e-tech // Source : Renault
Renault Scénic e-tech // Source : Renault

C’est un vrai effort de la part de Renault pour rendre ses modèles plus soucieux de l’environnement au moment de leur fabrication jusqu’au recyclage.

Il restera à attendre un peu pour découvrir à quel tarif ce nouveau Scénic sera commercialisé en France.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !