Le Kia EV9 n’est pas qu’un grand SUV électrique, c’est aussi un bon concurrent pour les marques allemandes. Mercedes n’aura plus le monopole de la conduite autonome de niveau 3, Kia arrive sur le créneau, avec bien d’autres arguments à faire valoir.

Avec le modèle Kia EV6, la marque coréenne a déjà réussi à subtiliser des clients aux marques premium. Le Kia EV9 vise clairement un objectif similaire et devrait l’atteindre sans trop de difficultés. Le style, le positionnement, la technologie embarquée sont autant d’arguments en sa faveur. Son prix, même s’il est encore trop tôt pour le connaître, devrait également peser dans la balance.

Le Kia EV9 ne sera probablement pas un véhicule à grand volume en Europe. Il est grand, bien trop grand avec ses 5 mètres de long, pour être adopté en masse. Son profil vise plutôt d’autres marchés, comme celui des États-Unis. Il pourrait dans tous les cas faire de l’ombre aux grands SUV électriques développés par les autres marques dont Audi, Mercedes ou BMW. Plusieurs éléments retiennent particulièrement l’attention.

La conduite autonome de niveau 3

Mercedes n’est pas le seul constructeur à avoir la technologie de conduite autonomie niveau 3 à disposition, mais c’est le seul à la proposer en Europe sur ses modèles très haut de gamme. Cela pourrait changer avec l’arrivée du Kia EV9, qui propose cet équipement technologique sur sa finition GT-Line. Sous le nom de « Highway Driving Pilot », Kia fait évoluer ses équipements de conduite autonome. Le conducteur va pouvoir rouler sur autoroute sans avoir à conserver les mains sur le volant, dans les conditions définies par la réglementation en vigueur.

Vue intérieure du futur Kia EV9 // Source : Kia
Vue intérieure du futur Kia EV9 // Source : Kia

Le Kia EV9 est également équipé d’un lidar pour détecter les obstacles en amont du véhicule et d’une quinzaine de capteurs tout autour du véhicule. Kia mise beaucoup sur la sécurité dans ce véhicule à vocation familiale.

3 rangées de sièges, avec un second rang pivotable

Le Kia EV9 propose 3 rangées de sièges pour 6 places à bord, comme le Tesla Model X. Cette dernière rangée n’est pas réservée aux enfants, comme cela arrive parfois avec les véhicules 6/7 places. À l’image du Model X, un adulte peut s’installer confortablement à l’arrière. Les surfaces vitrées du véhicule offrent en plus une luminosité agréable pour tous les occupants.

Le petit plus dans ce nouveau modèle, qui arrivera au second semestre 2023, c’est que la seconde rangée de sièges peut se pivoter individuellement pour que les occupants à l’arrière du véhicule puissent interagir entre eux. Cela rappellera aux nostalgiques les grandes heures du premier Renault Espace. Le constructeur marque un point pour la convivialité que cela procure pour les familles.

Les sièges du rang 2 pivotent dans le Kia EV9 // Source : Kia
Les sièges du rang 2 pivotent dans le Kia EV9 // Source : Kia

L’activation d’options depuis des mises à jour à distance

Là encore, Kia s’est peut-être un peu inspiré de Tesla et des marques allemandes. Les mises à jour « over-the-air » (OTA) ne concerneront plus uniquement des mises à jour techniques du système. Il permettra aussi d’activer des options et des équipements facultatifs via le « Kia Connect Store ». Kia, lors de sa présentation, a pris l’exemple d’une accélération « boost » qui pourrait être demandée en option pour le véhicule. Il faudra attendre un peu pour connaître tout le potentiel de cette fonctionnalité.

Une version « Performance » est envisagée pour 2025

Kia propose un grand SUV familial, qui n’a a priori pas vocation à vouloir se décliner dans des versions plus sportives. Pourtant, cela ne empêche pas le constructeur d’en imaginer une version plus performante. Kia a précisé qu’il faut encore définir ce que l’on entend par « performance », rien n’est encore figé. La marque envisage quand même cette déclinaison pour 2025.

Cela n’aura certainement rien à voir avec le Model X plaid, mais cela pourrait bien mettre le modèle au même niveau que les véhicules allemands équivalents.

Du confort, de l’espace, des matériaux recyclés, que demander de plus ?

Kia a imaginé un véhicule confortable pour tous les occupants. L’espace à bord est vraiment accueillant, même si l’on peut imaginer que la capacité du coffre risque, par contre, de décevoir un peu dans une configuration avec 3 rangées de sièges. Le Kia EV9 offrira un coffre à l’avant sous le capot, même si celui-ci ne pourra pas rivaliser avec celui d’un gros Ford F-150.

Kia insiste beaucoup sur les matériaux recyclés qui s’invitent à l’intérieur du modèle. Le ressenti sera probablement moins premium que dans des véhicules Mercedes ou BMW, mais les clients sensibles au développement durable devraient apprécier la démarche.

EV9 : un look très massif et 5m de long  // Source : Kia
EV9 : un look très massif et 5m de long // Source : Kia

Le Kia EV9 ne battra pas le record d’autonomie, même avec ses rétroviseurs caméra optionnels qui lui feront gagner quelques kilomètres, mais il se rattrapera sur ses capacités de recharge rapide. Selon les configurations, le Kia EV9 pourra être équipé d’une batterie de 99,8 kWh. L’autonomie maximale annoncée est de 541 km. Par contre, grâce à l’architecture 800 volts, le Kia EV9 a accès aux mêmes recharges rapides que Kia EV6. La marque a communiqué le chiffre de 239 km récupérés en 15 minutes. Le modèle disposera aussi du V2L pour brancher n’importe quel équipement électrique, n’importe où, et de la possibilité de tracter une grande caravane. Le Kia EV9 devrait donc être apprécié par les amateurs de week-ends en plein-air.

Kia a su tirer profit du savoir-faire technique déjà déployé sur Kia EV6, tout en développant encore les capacités technologiques sur EV9. Kia n’est plus là pour faire de la figuration sur le marché de la voiture électrique. C’est un nouveau concurrent sérieux pour les marques européennes et américaines.

La voiture électrique, c’est votre dada ? Vous adorez tout ce qui touche aux mobilités de demain ? Abonnez-vous à Watt Else, la nouvelle newsletter gratuite de Numerama, garantie 100 % sans langue de bois sur l’industrie, ses innovations et ses limites.


Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !