Hyundai précise sa stratégie électrique avec les caractéristiques complètes de la IONIQ 6. Une berline très attendue qui promet de diversifier la mobilité électrique.

C’est peu dire que la IONIQ 6 de Hyundai est attendue. La sublime berline au look sportif se démarque en sortant du marché morne des SUV électriques que tous les constructeurs semblent emprunter. Aux côtés des Tesla Model 3, Porsche Taycan ou BMW EQS, il y aura donc bientôt un véhicule électrique coréen qui ne manquera pas d’être remarqué sur les routes. Le 13 juillet 2022, Hyundai a organisé un événement pour dévoiler un peu plus que des teasers sur sa IONIQ 6, qui repose sur l’architecture technique de la IONIQ 5.

Hyundai IONIQ 6
Il n’y a pas d’offres pour le moment

Les deux véhicules vont partager une plateforme commune, mais la IONIQ 6 est, pour Hyundai, une véritable révolution dans la manière de concevoir des voitures individuelles. Ou plutôt, leur intérieur : le constructeur coréen a longuement insisté sur la voiture comme un lieu de vie. Repos, télétravail, vacances : Hyundai met en avant un intérieur spacieux configurable avec 64 ambiances lumineuses, qui peuvent changer au gré de la vitesse à laquelle roule la IONIQ 6.

Mais les ajustements ne sont pas que cosmétiques : le conducteur et les passagers auront droit à 4 ports USB-C pour charger leurs appareils et un port USB-A. Comme la IONIQ 5, la IONIQ 6 sera également équipée de la fonction « vehicle-to-load » permettant d’utiliser le port de charge de la voiture pour brancher tout ce que vous souhaitez — un ordinateur, de l’électroménager pendant une coupure de courant, ou des accessoires pendant un road trip. Une deuxième prise de courant se trouve à l’intérieur de la IONIQ 6.

hyundai-ioniq-6-numerama-7
Télétravailler depuis un parking, un rêve devenu réalité grâce à la Hyundai IONIQ 6 // Source : Hyundai

La IONIQ 6 sera commercialisée avec deux batteries différentes, de 53 kWh ou 77,4 kWh. La batterie longue distance affiche une autonomie théorique WLTP de 610 km. Elle pourra s’associer avec plusieurs motorisations, dont une version quatre roues motrices (AWD), qui permettra, avec 605 Nm de couple, d’avaler le 0 à 100 km/h en 5,1 secondes. Ce n’est pas aussi sportif qu’une Tesla, mais c’est tout de même une belle réactivité sous la pédale.

Côté charge, elle est évidemment compatible avec la charge rapide sur les bornes les plus véloces et Hyundai promet, à 350 kW, une charge de 10 à 80 % en 18 minutes. Un argument de taille pour parcourir de longues distances sans se soucier du temps perdu par la charge des batteries. À l’intérieur, on pourra compter sur Apple CarPlay et Android Auto et la IONIQ 6 sera disponible dans 12 coloris exterieurs et 4 intérieurs — de quoi changer des 4 couleurs de Tesla.

Hyundai a également affirmé à Electrek que sa IONIQ 6 aurait le droit aux déclinaisons plus musclées N et N Line, même si aucune information n’a été partagée à ce sujet pour le moment. On attend également deux inconnues de taille : le prix du véhicule et la date de sortie des premiers modèles, même si la production doit commencer ce trimestre.