Parag Agrawal, le CEO de Twitter, a tentĂ© de rĂ©pondre aux inquiĂ©tudes d’Elon Musk, qui a suspendu son rachat du rĂ©seau social. Au vu de sa rĂ©ponse, ça semble mal engagĂ©.

Mise Ă  jour 10h30 :

Après avoir provoquĂ© Parag Agrawal publiquement, Elon Musk a dĂ©taillĂ© sa pensĂ©e sur le rachat de Twitter. Selon lui, le rĂ©seau social ment en disant que moins de 5% des comptes sont faux. Il table plutĂ´t sur le chiffre de 20% et indique qu’il ne rachètera pas Twitter en l’Ă©tat. Le milliardaire a aussi partagĂ© un calcul douteux estimant que plus de 50% des comptes pourraient ĂŞtre faux comme « seulement » 4,8 millions de personnes ont likĂ© son tweet le plus populaire. Le rachat de Twitter semble mal engagĂ©, Elon Musk cherche des excuses pour annuler l’opĂ©ration.

Article original, publié le 17 mai à 9h50 :

On commencerait presque Ă  avoir de la peine pour Parag Agrawal, le patron de Twitter depuis novembre 2021, au cĹ“ur de la tempĂŞte Elon Musk depuis le dĂ©but du mois d’avril. ChahutĂ© par le milliardaire qui l’oblige Ă  prendre des dĂ©cisions Ă  contre cĹ“ur (comme la revente de Twitter pour 43 milliards de dollars), le nĂ©o-patron doit maintenant faire face au nouveau coup d’Ă©clat d’Elon Musk qui a suspendu le rachat de l’entreprise, soi-disant parce que Twitter mentirait en disant que moins de 5 % des comptes sont des bots. L’action Twitter s’est effondrĂ©e, la confiance des employĂ©s est au plus bas et, Ă  l’instant T, il est difficile d’avoir la moindre visibilitĂ© sur ce qu’il va se produire.

Sans doute pour bien faire, Parag Agrawal a dĂ©cidĂ©, le 16 mai, de prendre la parole dans un thread Twitter de 15 tweets, justement dĂ©diĂ© aux bots et au spam sur la plateforme. Malheureusement, ce qui devait rassurer Elon Musk s’est retournĂ© contre lui. Le milliardaire se moque publiquement de Parag Agrawal.

Un emoji caca pour remonter le niveau

Que dit le thread de Parag Agrawal ? Bien documentĂ©, il explique qu’il n’est pas facile de comptabiliser le nombre de faux comptes sur Twitter puisque tous ne sont pas des robots et que leurs mĂ©thodes Ă©voluent tous les jours. Cependant, Parag Agrawal se dit certain que le calcul de Twitter est le bon. Il y a moins de 5 % des comptes qui ne sont pas utilisĂ©s par des vraies personnes, ce qui rend le CEO optimiste sur la poursuite des discussions avec Elon Musk.

Parag Agrawal espĂ©rait sans doute recevoir un « merci pour l’explication » d’Elon Musk, il a finalement reçu deux rĂ©ponses : un « đź’© » et une moquerie. Pas convaincu par ses explications (Elon Musk veut que les donnĂ©es soient rendues publiques), le patron de Tesla et SpaceX s’est amusĂ© Ă  humilier publiquement le boss de Twitter et lui a demandĂ© s’il avait pensĂ© Ă  appeler les dĂ©tenteurs de faux comptes pour vĂ©rifier qu’ils existent. Ce dĂ©bat, peu constructif, nous laisse dubitatif sur la suite du rachat. Parag Agrawal va-t-il accepter de se laisser marcher dessus longtemps ?

Depuis l’annonce du rachat de Twitter par Elon Musk, beaucoup s’interrogent sur les rĂ©elles motivations d’Elon Musk. Veut-il sĂ©rieusement racheter l’entreprise ou s’amuse-t-il Ă  tester les limites de son pouvoir de chaos ? Ce qui semble avoir accĂ©lĂ©rĂ© son retrait du projet est la baisse de l’action Tesla, due Ă  l’inquiĂ©tude des investisseurs sur son implication en cas de rachat de Twitter. Entre ses voitures Ă©lectriques et le rĂ©seau social, Elon Musk aurait-il choisi les premières ?


Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.