Snapchat a dévoilé à la presse, en partenariat avec Médiamétrie, des informations inédites sur son audience française. Ce rare exercice de transparence dévoile la très bonne forme du réseau social.

Il y a encore 4-5 ans, tout le monde imaginait Snapchat mourir. Copié par Facebook et plus particulièrement par Instagram, le réseau social semblait destiné à se faire écraser par une concurrence beaucoup trop puissante. Les stories, qu’il a inventées, sont devenues la norme sur toutes les autres plateformes, ce qui ne présageait rien de bon pour son avenir. Tout ceci était d’autant plus inquiétant que la cible des jeunes, sur laquelle Snapchat n’était pas concurrencé, a vu débarquer le rouleau compresseur TikTok.

Malgré quelques épisodes compliqués (on se rappelle du changement de design qui a fait fuir de nombreux fidèles), Snapchat n’a pas connu la chute que tout le monde imaginait. Jeudi 14 avril 2022, le réseau social s’est prêté à un exercice extrêmement rare pour une plateforme internationale : dévoiler ses chiffres à la presse. Le moins que l’on puisse dire est que Snapchat est loin d’être mort, avec plus de 18,1 millions d’utilisateurs chaque jour rien qu’en France.

18,1 millions d’utilisateurs chaque jour

Pour rassurer sur ses chiffres, Snapchat s’est allié à Médiamétrie, l’entreprise qui mesure les audiences de la télévision, de la radio et du web grâce à un panel de Français et à la certification de données fournies directement par les entreprises. Chaque jour, Médiamétrie estime que 45,5 millions de Français se connectent à Internet, dont 38,8 millions sur smartphone. Ils passent en moyenne (toutes catégories d’âge confondues) 2h28 par jour sur le web.

En janvier 2022, Snapchat a passé un cap. Pour la première fois, le réseau social au fantôme a dépassé le seul des 25 millions d’utilisateurs mensuels, ce qui représente 47 % des internautes. Oui, un Français sur deux va sur Snapchat. Encore plus intéressant, Snapchat attire chaque jour 18,1 millions d’utilisateurs vers son application. Ce ratio est immense et s’explique sans doute par les ruses de l’entreprise, comme la flamme que l’on obtient seulement si on entretient une relation avec un ami ou une amie au moins une fois toutes les 24 heures. Son taux d’utilisation est immense.

David Sourenian, Head of Marketing Science Europe, lors de la présentation de Snapchat France. // Source : Numerama
David Sourenian, Head of Marketing Science Europe, lors de la présentation de Snapchat France. // Source : Numerama

À titre comparatif, Snapchat dit qu’il n’avait que 20 millions d’utilisateurs mensuels en 2020, et 13,7 millions d’utilisateurs quotidiens. L’augmentation est significative, surtout dans un milieu des réseaux sociaux ou la tendance pointe plutôt vers la stabilité. Tout ceci est d’autant plus intéressant que, selon des chiffres publiés par l’entreprise, seulement 43 % de ses utilisateurs quotidiens ont moins de 25 ans. Si Snapchat a du mal sur les 65 ans et plus, il s’en sort très bien sur toutes les autres catégories d’âge.

L’application préférée des 15-49 ans

Justement, parlons des catégories d’âge. Si l’on sait que Snapchat est très populaire aux États-Unis, au royaume d’iMessage, l’application est, à notre grande surprise, toute aussi puissante en France. 57 % des 12-49 ans l’utilisent tous les jours, ce qui représente 12,9 millions d’utilisateurs. En comparaison, Facebook, que l’on pensait plus puissant, se contenterait de 54 % du marché français selon des estimations Médiamétrie (52,3 millions de personnes). Snapchat est l’application préférée de nombreux Français, en particulier les moins de 34 ans (72 % l’utilisent tous les jours !).

SnapchatFacebookInstagramMessengerWhatsAppTikTokYouTube
France entièreSnapchat39%Facebook46%Instagram33%Messenger35%WhatsApp40%TikTokNCYouTube28%
15-34 ansSnapchat72%Facebook49%Instagram60%Messenger46%WhatsApp41%TikTok37%YouTube46%
15-49 ansSnapchat57%Facebook54%Instagram47%Messenger46%WhatsApp46%TikTok25%YouTube37%
Pourcentage de Français qui utilisent chaque jour une application, selon Médiamétrie.

Élément intéressant, on remarque que l’utilisation de Facebook descend quand la population rajeunit, alors que celle d’Instagram augmente. Snapchat est impacté par le même phénomène, mais est plus fort qu’Instagram chez les jeunes.

Comment Snapchat justifie-t-il son succès français ? Plusieurs facteurs sont mis en avant, comme le fait que l’application n’incite pas aux likes et à la pression sociale. Les dirigeants de Snapchat la présentent comme « l’application des meilleurs amis », puisqu’ils observent un aspect plus communautaire dans l’application. On ne parle pas à tout le monde sur Snapchat, seulement aux gens dont on se sent les plus proches (ceux à qui nous n’avons pas peur d’envoyer des selfies moches). La marque met aussi en avant son avance sur la réalité augmentée, avec des filtres et des partenariats avec les marques. Elle indique aussi que la moitié de ses utilisateurs consultent des émissions sur Discover, ce qui est un immense taux de conversion pour un réseau social.

Prochain objectif pour Snap : convaincre les fans du réseau social de basculer dans sa réalité augmentée. // Source : Snapchat
Prochain objectif pour Snap : convaincre les fans du réseau social de basculer dans sa réalité augmentée. // Source : Snapchat

En moyenne, les 18,1 millions d’utilisateurs quotidiens de Snapchat passent 49 minutes par jour dans l’application, contre plus de 1 heure chez les 15-24 ans. Snapchat a beau être utilisé pour parler à moins de monde, on y passe plus de temps que dans d’autres applications, puisqu’on parle à des gens plus importants. Sa croissance semble encore d’actualité en France, ce qui est plutôt impressionnant pour l’univers des réseaux sociaux. Prochain rendez-vous pour Snap le 28 avril, lors de sa grande conférence dédiée à ses nouveautés (et aux lunettes !).


Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.