L’effort financier pour apporter du bon haut débit aux foyers n’ayant pas accès aux meilleurs réseaux filaires va être renforcé.

L’aide était de 150 euros au début du quinquennat d’Emmanuel Macron. Elle sera de 300 euros à la fin. En déplacement dans la petite commune de Moulin-Neuf (Ariège), le Premier ministre Jean Castex a promis le 5 février 2022 une aide financière accrue à l’égard des foyers n’étant pas encore éligibles à une connexion Internet en fibre optique.

« Qu’on habite une métropole ou un village de 240 habitants, comme Moulin-Neuf, on doit pouvoir avoir accès à une connexion Internet stable et rapide », a déclaré le chef du gouvernement, en se référant au Plan France Très Haut Débit, un dispositif né en 2013 qui ambitionne de couvrir tout le territoire avec du très haut débit d’ici la fin 2022.

Bon haut débit vs très haut débit

En France, le bon haut débit est un accès à Internet dont le débit atteint au moins 8 mégabits par seconde (Mbit/s).

Le très haut débit est une formulation qui concerne les accès à Internet lorsque leur débit atteint au minimum 30 Mbit/s.

Mais en attendant d’apporter du « très haut débit » pour tout le monde, il faut déjà pouvoir au moins délivrer du « bon haut débit », afin d’assurer une qualité de service décente. C’est là qu’entre en scène l’aide financière de l’État, qui consiste à soutenir le coût d’équipement, d’installation et / ou de mise en service d’une solution sans fil, en attendant mieux.

Selon Édouard Philippe, une connexion de 8 Mbit/s permet de répondre convenablement à de nombreux usages : télécharger un film en qualité DVD en une heure ; téléphoner ; écouter la radio ; surfer sur le net de manière fluide ; organiser une visioconférence sans saccade ou ralentissement.

Cette aide est en place depuis décembre 2017, lorsque Édouard Philippe était encore à Matignon. Il était alors estimé que les foyers situés dans les zones les plus isolées étaient entre 1,5 et 2 millions. Une enveloppe de 100 millions d’euros était alors annoncée pour les ménages éligibles, pour pouvoir acheter une parabole, une antenne ou une box 4G.

Fibre optique
En attendant Godot la fibre optique // Source : Département des Yvelines

Doublement voire quadruplement de l’aide

Que cette aide soit insuffisante ou trop peu incitative, le gouvernement vient donc de décider, plus de quatre ans après, de la doubler. Elle sera même quadruplée, à 600 euros, pour les Françaises et les Français ayant de très faibles ressources. Mais pour y accéder, il faudra faire preuve d’un peu de patience : les nouveaux montants seront débloqués à partir du 1er avril 2022.

C’est ce qu’a expliqué Cédric O, le secrétaire d’État en charge du numérique, dans la foulée de la communication de Jean Castex. La subvention concerne toute solution permettant du très haut débit sans fil : cela peut-être une liaison satellite, une box 4G, une clé 5G ou bien une liaison via la boucle locale radio (THD radio, Wi-Fi, WiMax, etc.).

L’aide permet par exemple de couvrir une partie des frais nécessaires pour un accès à Internet avec Starlink, mais elle ne permet pas de les prendre en charge en totalité : en effet, l’acquisition du kit est facturée 499 euros. Il faut aussi compter les frais d’envoi et de service, à 59 euros. Montant total : 558 euros. Il faut aussi supporter le prix mensuel de l’abonnement, à 99 euros.

Cette subvention au bon haut débit vise à fournir une solution provisoire aux foyers les plus éloignés des grands réseaux télécoms, en attendant d’être un jour raccordés par des liaisons filaires. À terme, le plan reste de raccorder en fibre optique la totalité des foyers en métropole — c’est du moins l’objectif théorique, dont la pertinence est parfois contestée, y compris par l’Élysée.

Malgré les doutes sur le plan France Très Haut Débit, le gouvernement a réaffirmé son but de déploiement à 100 % en fibre optique jusqu’à l’abonné, sur l’ensemble du territoire. C’est ce qu’on peut lire dans la présentation du plan France Relance, à l’automne 2020. Cela dit, pour cet objectif, l’exécutif a ajusté le calendrier et table plutôt sur 2025.

L’aide financière accrue que propose le gouvernement apparaît donc comme le trait d’union entre la situation actuelle et celle espérée dans trois ans, quand il y aura de la fibre optique partout. En parallèle, l’État continue d’apporter un soutien financier aux zones rurales. Un demi-milliard d’euros additionnel a d’ailleurs été promis début 2021 pour soutenir l’aménagement du territoire.

Il existe plusieurs ressources en ligne pour connaître la connectivité près de chez soi. Cette carte sert par exemple à connaître l’état du déploiement de la fibre optique près de chez soi. Cette autre carte montre à quel accès à Internet on peut prétendre (fibre, 4G, ADSL…). Il existe aussi des services pour mesurer et tester sa connexion Internet et pour trouver un abonnement Internet.

Source : Numerama

C'est sûr : vous payez votre forfait 4G trop cher

Comparateur forfait mobile sans engagement