Free Mobile célèbre ses dix ans d’existence et Xavier Niel s’est mis en scène dans une vidéo mimant une allocution présidentielle. L’opérateur s’engage à ne pas augmenter les prix dans les années à venir.

Pour les dix ans de Free Mobile, rien ne change. Rien ne change, en tout cas, sur le front des tarifs. L’opérateur de téléphonie mobile s’est engagé le 10 janvier 2022 à ne procéder à aucune hausse de prix pour les années à venir. Son forfait principal à 19,99 euros par mois, en vigueur depuis 2012, restera à ce niveau. Idem pour le forfait à 2 euros par mois.

Dans une vidéo singeant une déclaration du chef de l’État, mais avec un ton plus décontracté, et parfois vulgaire, Xavier Niel, qui est annoncé dans cette séquence comme le « président de Free », a vanté son bilan dans les télécoms : non seulement il a a cassé les prix du marché, ce qui a été bénéfique pour le pouvoir d’achat, mais en plus les prix n’ont jamais remonté en dix ans.

« J’ai maintenu le prix des forfaits mobile inchangés. Aucun autre opérateur ne peut revendiquer un tel bilan », observe Xavier Niel. Et d’enchaîner, un peu plus tard qu’il nous « promet à nouveau de ne pas augmenter les forfaits à 2 euros ni ceux à 19,99 ». Un engagement pris au moins pour les cinq ans à venir, si on lit entre les lignes, car Xavier Niel évoque le prochain quinquennat.

Mais si le patron de Free jure qu’il n’y aura aucune hausse de prix à un horizon prévisible, il balaie la perspective d’une baisse de ses tarifs — l’anniversaire des dix ans de l’arrivée de Free Mobile aurait pu être l’occasion de frapper un nouveau coup, mais ça n’a pas été le cas. C’est ce que le détournement de la devise nationale montre : « prix inchangés ».

Paradoxalement, plusieurs rivaux de Free ont, notamment à travers les offres à bas coût, proposent des formules qui se trouvent sous les 19,99 euros par mois — si le contour des formules change d’un opérateur à l’autre (essentiellement au niveau de l’enveloppe de données mobiles, plus ou moins épaisse), on trouve des offres autour de 15, 10 et parfois 5 euros.

Un peu plus de Go chaque mois

Alors, n’y a-t-il aucune annonce particulière du côté de Free Mobile ? En fait, il y a bien quelques nouveautés du côté du volume de données mobiles qu’accorde chaque mois l’opérateur à sa clientèle. Repérées par Frandroid, celles-ci concernent le forfait principal de l’opérateur, avec des variations selon si la clientèle est par ailleurs abonnée à l’Internet fixe de Free ou non.

Ainsi, l’enveloppe mensuelle de données mobile passe à 210 gigaoctets (Go) par mois, au lieu de 150 Go, pour les personnes n’ayant pas une Freebox pour l’Internet fixe. Cela concerne les communications en 4G et 5G. Concernant les personnes qui passent en 3G, et qui peuvent donc être en itinérance sur le réseau d’Orange, le volume de données est de 3 Go.

Free Mobile offre
Le forfait Free 5G ne proposait « que » 150 Go il y a peu. Maintenant, c’est 210 Go. // Source : Free Mobile

Pour celles et ceux qui ont une Freebox, le volume de données mobile dépend du type de smartphone utilisé et la couverture :

  • Avec un mobile 5G, la 4G et la 5G sont illimités, et la 3G à droit à 210 Go (bien que 210 Go en 3G, on peut se demander à quoi cela sert, puisque les débits sont très restreints ici).
  • Avec un mobile 4G, c’est la même chose, mais sans la 5G.
  • Avec juste un mobile 3G par contre, il n’est plus question de 210 Go, mais juste de 3 Go. Le débit est réduit en cas de dépassement des seuils.

Si Free Mobile n’a pas annoncé de baisse de prix pour son anniversaire, il convient de noter qu’il est déjà possible d’obtenir des baisses en devenant abonné Freebox (15,99 euros par mois) ou Freebox Pop (9,99 euros par mois). Ainsi, l’opérateur est en mesure de donner le change à ses concurrents qui proposent des tarifs parfois plus bas, à condition de le choisir comme FAI fixe.

Compte tenu de l’existence de formules à 15,99 et 9,99 euros par mois, abaisser le prix mensuel de 19,99 euros pour les non abonnés pourrait être nuisible à terme pour l’attractivité de ces formules — elles pourraient ne plus être assez compétitives, alors qu’elles servent aussi attirer des clients dans le fixe. Même pour Free, il y a aussi des limites à la guerre des prix.

Source : Numerama

C'est sûr : vous payez votre forfait 4G trop cher

Comparateur forfait mobile sans engagement