Quel est le meilleur opérateur mobile en 2022 en 4G ? La campagne de mesures du régulateur des télécoms place Orange en tête et Free Mobile en dernier.

Le régulateur des télécoms a publié le 20 octobre 2022 une nouvelle édition de son enquête annuelle sur la qualité des réseaux télécoms en France métropolitaine. Une bonne occasion de savoir où en sont Orange, SFR, Bouygues Telecom et Free Mobile dans les prestations qu’ils délivrent aux Françaises et aux Françaises sur tout le territoire, en déplacement ou non.

Ces résultats permettent aux mobinautes d’avoir une idée générale de la hiérarchie entre les quatre opérateurs de téléphonie mobile, ce qui peut servir d’indicateur en cas de changement de forfait mobile 4G ou 5G à brève échéance, en plus du prix de l’abonnement et des services associés. Il existe certes d’autres opérateurs, mais ils dépendent en réalité des infrastructures des quatre leaders.

opérateurs orange free mobile sfr bouygues telecom
En 2022, le régulateur a procédé à plus d’un million de mesures pour départager les quatre opérateurs. // Source : Frandroid

Y a-t-il vraiment un opérateur au-dessus des autres ?

Alors, quel est l’opérateur qui a le meilleur réseau en 2022 ? Il n’est guère possible de donner une réponse définitive à cette question, car il s’agit d’une photographie générale, à l’échelle de tout un pays. À un échelon très local, un opérateur pas très bien classé au niveau national s’en sortira peut-être bien mieux. Se renseigner sur la situation autour de chez soi reste préférable.

Toujours est-il que c’est Orange qui a globalement le meilleur réseau mobile en métropole. Mais dans les faits, les écarts entre l’opérateur historique et les trois autres (Bouygues Telecom, SFR ou Free) ne sont plus si prononcés qu’avant. Sur les principaux indicateurs, on assiste à un alignement des quatre entreprises — en tout cas en 4G.

Ces classements doivent être nuancés : Free Mobile arrive derrière les autres, car c’est aussi celui qui est parti le plus tard : il est arrivé sur le marché en 2012, ce qui l’a obligé à cavaler pour se hisser au niveau de ses trois rivaux, sur la 2G, la 3G et la 4G — pour la 5G, cet argument ne tient pas, car tout le monde est parti sur la même ligne de départ.

Antennes 5G
Les opérateurs affichent de plus en plus des résultats comparables. // Source : Melvyn Dadure pour Numerama

La comparaison doit se faire au plus près de sa situation — c’est-à-dire l’endroit où l’on vit, le lieu de son travail, le type de transport pour s’en rendre, mais aussi les usages que l’on a. Quelqu’un qui ne regarde jamais de vidéos avec son smartphone peut considérer qu’un critère sur le streaming est bien moins pertinent que la qualité d’un appel téléphonique.

C’est avec ces considérations qu’il convient de lire les tableaux comparatifs, ce qui évitera de tirer des conclusions trop hâtives. Les statistiques, les mesures, les appréciations, les commentaires que vous lirez sont une synthèse des travaux du régulateur pour l’année 2022, sur l’ensemble du territoire. Cela ne dit rien d’un cas de figure très local.

Ce comparatif a donc ses limites, mais fournit une photographie de la qualité des réseaux mobiles en France, grâce aux vastes campagnes d’évaluation conduites tous les ans par l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep). Cela permet aussi d’observer la réduction de la fracture numérique et la hausse des débits.

La qualité du réseau mobile en ville et à la campagne

Qualité mobile et débits moyens

Qualité du réseau sur l’ensemble du pays

OpérateurBouyguesFree MobileOrangeSFR
Appels maintenus 2 minutes avec une qualité parfaiteBouygues95 %Free Mobile92 %Orange95 %SFR94 %
SMS reçus en moins de 10 secondesBouygues98 %Free Mobile97 %Orange98 %SFR97 %
Qualité vocaleBouygues3,9Free Mobile3,9Orange3,9SFR3,9
WebBouygues90 %Free Mobile91 %Orange95 %SFR89 %
StreamingBouygues89 %Free Mobile91 %Orange95 %SFR88 %
Débits descendantsBouygues55 Mbit/sFree Mobile49 Mbit/sOrange89 Mbit/sSFR57Mbit/s
Débits montantsBouygues13 Mbit/sFree Mobile9 Mbit/sOrange16 Mbit/sSFR11 Mbit/s
Taux de débits >3 Mbit/sBouygues85 %Free Mobile88 %Orange93 %SFR83 %

En zone dense (15 plus grandes villes)

OpérateurBouyguesFree MobileOrangeSFR
Appels maintenus 2 minutes avec une qualité parfaiteBouygues99 %Free Mobile96 %Orange97 %SFR97 %
SMS reçus en moins de 10 secondesBouygues99 %Free Mobile99 %Orange99 %SFR99 %
Qualité vocaleBouygues3,9Free Mobile3,9Orange3,9SFR
WebBouygues97 %Free Mobile95 %Orange98 %SFR94 %
StreamingBouygues98 %Free Mobile94 %Orange99 %SFR94 %
Débits descendantsBouygues83 Mbit/sFree Mobile52 Mbit/sOrange125 Mbit/sSFR89 Mbit/s
Débits montantsBouygues20 Mbit/sFree Mobile11 Mbit/sOrange21 Mbit/sSFR14 Mbit/s
Taux de débits >3 Mbit/sBouygues95 %Free Mobile93 %Orange98 %SFR92 %

En zone intermédiaire (villes de 10 000 à 400 000 habitants)

OpérateurBouyguesFree MobileOrangeSFR
Appels maintenus 2 minutes avec une qualité parfaiteBouygues97 %Free Mobile94 %Orange97 %SFR96 %
SMS reçus en moins de 10 secondesBouygues99 %Free Mobile98 %Orange99 %SFR99 %
Qualité vocaleBouygues3,9Free Mobile3,9Orange3,9SFR
WebBouygues93 %Free Mobile92 %Orange97 %SFR91 %
StreamingBouygues92 %Free Mobile92 %Orange97 %SFR90%
Débits descendantsBouygues56 Mbit/sFree Mobile53 Mbit/sOrange96 Mbit/sSFR54 Mbit/s
Débits montantsBouygues13 Mbit/sFree Mobile10 Mbit/sOrange17 Mbit/sSFR12 Mbit/s
Taux de débits >3 Mbit/sBouygues88 %Free Mobile90 %Orange96 %SFR86 %

En zone rurale (villes de moins de 10 000 habitants)

OpérateurBouyguesFree MobileOrangeSFR
Appels maintenus 2 minutes avec une qualité parfaiteBouygues89 %Free Mobile88 %Orange91 %SFR89 %
SMS reçus en moins de 10 secondesBouygues95 %Free Mobile96 %Orange96 %SFR94 %
Qualité vocaleBouygues3,8Free Mobile3,8Orange3,9SFR3,9
WebBouygues81 %Free Mobile86 %Orange90 %SFR81 %
StreamingBouygues80 %Free Mobile86 %Orange90 %SFR80 %
Débits descendantsBouygues29 Mbit/sFree Mobile43 Mbit/sOrange50 Mbit/sSFR30 Mbit/s
Débits montantsBouygues8 Mbit/sFree Mobile6 Mbit/sOrange11 Mbit/sSFR8 Mbit/s
Taux de débits >3 Mbit/sBouygues73 %Free Mobile83 %Orange86 %SFR72 %

Les 100 lieux les plus visités de France

OpérateurBouyguesFree MobileOrangeSFR
Appels maintenus 2 minutes avec une qualité parfaiteBouygues95 %Free Mobile93 %Orange96 %SFR95 %
SMS reçus en moins de 10 secondesBouygues98 %Free Mobile95 %Orange99 %SFR98 %
Qualité vocaleBouygues3,9Free Mobile3,8Orange3,9SFR3,9
WebBouygues95 %Free Mobile93 %Orange96 %SFR95 %
StreamingBouygues89 %Free Mobile90 %Orange93 %SFR87 %
Débits descendantsBouygues66 Mbit/sFree Mobile46 Mbit/sOrange89 Mbit/sSFR71 Mbit/s
Débits montantsBouygues16 Mbit/sFree Mobile9 Mbit/sOrange15 Mbit/sSFR14 Mbit/s
Taux de débits >3 Mbit/sBouygues87 %Free Mobile87 %Orange93 %SFR85 %

La couverture mobile dans les transports

Couverture des autoroutes et de 20 routes secondaires

OpérateurBouygues TelecomFree MobileOrangeSFR
Appels de 2 minutesBouygues Telecom93 %Free Mobile89 %Orange95 %SFR95 %
SMS reçus en moins de 10 secondesBouygues Telecom97 %Free Mobile95 %Orange99 %SFR98 %
Qualité vocaleBouygues TelecomFree MobileOrangeSFR
Pages web chargées en moins de 10 secondesBouygues Telecom96 %Free Mobile92 %Orange97 %SFR95 %
4G Orange réseau routier 2020
La couverture 4G d’Orange sur le réseau routier, mesurée par le régulateur, avec des données de novembre 2020.

Couverture des lignes de TGV

OpérateurBouygues TelecomFree MobileOrangeSFR
Appels de 2 minutesBouygues Telecom71 %Free Mobile61 %Orange81 %SFR68 %
SMS reçus en moins de 10 secondesBouygues Telecom88 %Free Mobile86 %Orange95 %SFR88 %
Qualité vocaleBouygues Telecom3,8Free Mobile3,8OrangeSFR3,8
Pages web chargées en moins de 10 secondesBouygues Telecom79 %Free Mobile80 %Orange88 %SFR78 %
4G BT TGV 2020
La couverture 4G de Bouygues Telecom sur le réseau TGV, mesurée par le régulateur, avec des données de novembre 2020.

Couverture des Intercités et de 50 TER

OpérateurBouygues TelecomFree MobileOrangeSFR
Appels de 2 minutesBouygues Telecom70 %Free Mobile63 %Orange77 %SFR68 %
SMS reçus en moins de 10 secondesBouygues Telecom88 %Free Mobile86 %Orange92 %SFR87 %
Qualité vocaleBouygues Telecom4Free MobileOrange4,1SFR3,9
Pages web chargées en moins de 10 secondesBouygues Telecom81 %Free Mobile83 %Orange86 %SFR79 %
La couverture en Internet mobile pour les intercités et les TER
La couverture en Internet mobile pour les intercités et les TER. Données de 2019.

Couverture du RER et des Transiliens

OpérateurBouygues TelecomFree MobileOrangeSFR
Appels de 2 minutesBouygues Telecom90 %Free Mobile82 %Orange91 %SFR85 %
SMS reçus en moins de 10 secondesBouygues Telecom94 %Free Mobile92 %Orange96 %SFR94 %
Qualité vocaleBouygues TelecomFree MobileOrange4,2SFR
Pages web chargées en moins de 10 secondesBouygues Telecom92 %Free Mobile83 %Orange95 %SFR91 %
La situation pour les RER et les Transiliens, pour ce qui est de la couverture mobile
La situation pour les RER et les Transiliens, pour ce qui est de la couverture mobile en 2019.

Couverture des métros (Paris, Lyon, Marseille, etc.)

OpérateurBouygues TelecomFree MobileOrangeSFR
Appels de 2 minutesBouygues Telecom96 %Free Mobile92 %Orange94 %SFR92 %
SMS reçus en moins de 10 secondesBouygues Telecom97 %Free Mobile95 %Orange97 %SFR97 %
Qualité vocaleBouygues Telecom4,3Free MobileOrange4,3SFR
Pages web chargées en moins de 10 secondesBouygues Telecom96 %Free Mobile92 %Orange97 %SFR97 %
Focus sur le niveau de couverture mobile pour le métro de Paris
Focus sur le niveau de couverture mobile pour le métro de Paris. Données de 2019.

Comment se déroulent les tests des réseaux mobiles

La campagne de mesures pour 2022 a eu lieu de juin à août. L’Arcep relève des résultats moins bons qu’en 2021, ce qui s’explique par deux phénomènes :

D’abord, la nouvelle campagne a eu lieu pendant l’été, période où les réseaux sont un peu plus sollicités à certains endroits du territoire. Ensuite, 2022 est une année plus « normale », contrairement à 2021, qui était encore marquée par la pandémie et des déplacements moindres sur le territoire. Certes, la maladie est toujours là, mais le quotidien d’avant-covid est revenu.

Plus d’un million de mesures en 2G, 3G, 4G et 5G ont été effectuées, avec différents scénarios : à l’intérieur et à l’extérieur des bâtiments, dans des lieux plus ou moins densément peuplés, en immobilité ou en déplacement dans des transports. Tous les départements en métropole ont été sollicités, avec d’avoir une photographie fine de tout l’Hexagone.

Quant aux usages, le gros plan a été mis sur les plus courants : les coups de fil, les SMS, l’affichage de pages et de vidéos (streaming) et le téléchargement et l’envoi de fichiers. Des centaines d’indicateurs sont employés pour évaluer la performance des réseaux des quatre opérateurs, « de manière strictement comparable, et dans des conditions d’usages diversifiées. »

Les usages qui intéressent le régulateur sont :

  • Taux de pages web chargées en moins de 10 secondes ;
  • Taux de fichiers envoyés (2 Mo) et reçus (10 Mo) en moins de 60 secondes ;
  • Mesure des débits montants et descendants ;
  • Taux de vidéos HD visionnées en qualité parfaite ;
  • Taux d’appels maintenus pendant 2 minutes sans perturbations audibles ;
  • Taux de SMS reçus en moins de 10 secondes.

Le régulateur fait évoluer ses tests pour correspondre au plus proche des usages. Il peut s’agir de vérifier les appels de mobile à mobile (les appels vers un fixe étant en voie de disparition), d’établir un taux de débit au-dessus d’un certain seuil (3 Mbit/s) pour déterminer une navigation dans des conditions convenables, ou d’intégrer le streaming vidéo, pratique très populaire aujourd’hui.

Qui a la meilleure couverture 4G ?

La 4G reste très largement la génération de téléphonie mobile la plus utilisée en France, même si la 5G est maintenant en phase de déploiement. En effet, toute la population n’a pas encore de smartphone compatible avec l’ultra haut débit mobile ni d’abonnement adapté. En plus, la couverture du pays en 5G prendra beaucoup de temps : elle ne sera complète qu’après 2030.

C’est donc encore la couverture en 4G qui importe — quelques ultimes zones restent à desservir, mais les choses progressent. Le plan New Deal Mobile fixe l’échéance à fin 2022. Ce sont essentiellement des endroits très peu peuplés ou très difficiles d’accès. Mais pour les personnes qui résident dans ces coins, l’absence d’une bonne couverture peut être vécue comme un calvaire.

Les mesures pour les quatre opérateurs sont excellentes, avec une couverture de la population d’au moins 99 %, y compris pour Free Mobile. En revanche, la couverture du territoire est incomplète : selon les cas, il y a encore de 5 et 9 % de la surface du pays en zone blanche. Les derniers pourcentages sont les plus difficiles à grappiller.

OpérateurOrangeFree MobileBouyguesSFR
Couverture 4G population (mars 2022)Orange99+ %Free Mobile99 %Bouygues99+ %SFR99+ %
Couverture 4G territoire (mars 2022)Orange93 %Free Mobile91 %Bouygues93 %SFR95 %

Le régulateur suit de près le dossier, pour que les opérateurs maintiennent « leurs efforts afin que la 4G bénéficie au plus grand nombre sur l’ensemble du territoire, et que les écarts de performances entre zones rurales et denses se réduisent progressivement ». Ce suivi complète les annonces des opérateurs, qui ont tendance à passer sous silence la couverture du territoire.

Un affichage interactif avec des cartes simulées de couverture est disponible sur le site Mon Réseau Mobile. C’est très pratique pour savoir l’état du réseau près de chez vous, à votre domicile, dans votre ville ou bien sur votre lieu de travail, et voir ainsi la situation en fonction de votre lieu de vie, plutôt que de raisonner sur des moyennes à un échelon trop impersonnel, qui ne dit rien de la situation locale.

Des accords entre opérateurs pour utiliser les réseaux

Si chaque opérateur de téléphonie mobile s’efforce de bâtir sa propre infrastructure pour ne pas avoir à dépendre d’un réseau concurrent, il faut savoir qu’il existe quand même des accords entre les différents protagonistes pour faire circuler certaines communications électroniques via les antennes-relais d’un rival, ce qui peut compliquer passablement le choix entre telle ou telle offre.

Dans le cas d’Orange, toutes ses communications transitent exclusivement par son réseau. Par contre, l’opérateur historique a signé un accord d’itinérance sur la 2G et la 3G de façon à ce que la clientèle de Free Mobile accède au réseau d’Orange, le temps qu’il bâtisse le sien. Signé en 2011, il s’estompe petit à petit depuis en 2015. Les deux partenaires vont le prolonger jusqu’en 2022, au lieu d’en finir en 2020.

Arrivé après tous les autres, Free Mobile a dû trouver un partenaire pour se mettre en selle. La société fondée par Xavier Niel a conclu en 2011 un accord avec Orange pour utiliser son réseau lorsque surviennent des télécommunications en 2G et 3G. À mesure que son propre réseau se développe, Free Mobile sollicite de moins en moins besoin d’Orange. Mais pour la 4G, Free Mobile se débrouille tout seul.

Concernant Bouygues Telecom, la situation est mixte : il utilise son réseau pour acheminer les liaisons en 2G, 3G et 4G mais il faut savoir qu’un accord de mutualisation existe depuis janvier 2014 avec SFR pour un réseau mobile mutualisé sur une partie du territoire. C’est la raison pour laquelle les deux opérateurs ont parfois des résultats très proches dans les campagnes de mesures.

Naturellement, c’est la même chose chez SFR. La filiale d’Altice s’appuie d’une part sur son propre réseau téléphonique pour la 2G, 3G et 4G mais aussi des infrastructures mises en place conjointement avec Bouygues Telecom dans le cadre de cet accord de mutualisation. Il est à noter que cet accord inclut une prestation d’itinérance 4G pour les clients de SFR sur une partie du réseau de Bouygues Telecom.

(mise à jour en octobre avec la dernière campagne de l’Arcep)

Source : Numerama

C'est sûr : vous payez votre forfait 4G trop cher

Comparateur forfait mobile sans engagement