Malgré les 47 millions de dollars qu'il a réuni, le collectif crypto ConstitutionDAO n'a pas réussi à acheter la copie rare de la Constitution US mise aux enchères par Sotheby's. Le groupement assure qu'il remboursera tous ceux qui le souhaitent, mais tente de convaincre les participants de poursuivre l'aventure.

C’est un sacré pactole d’ether que ConstitutionDAO a réussi à lever. Cela n’a cependant pas suffi à assurer la victoire de ce collectif d’investisseurs crypto, constitué dans le but d’acheter une copie rare de la Constitution des États-Unis. Mis aux enchères ce 18 novembre par Sotheby’s, le précieux manuscrit a finalement été adjugé pour 43 millions de dollars au milliardaire Ken Griffin. C’est moins que ce que ConstitutionDAO avait récolté, mais le groupement a jugé qu’il ne pouvait pas surenchérir, car il n’aurait sinon plus assez d’argent pour « assurer, stocker et déplacer  » le document rare.

La question qui se pose désormais est donc de savoir ce que ConstitutionDAO va faire des millions de dollars de crypto ether qu’il a collecté. Le groupement a promis que s’il ne parvenait pas à remporter l’enchère, il reverserait l’argent collecté aux donateurs et donatrices (moins les frais liés au traitement des opérations).

ConstitutionDAO semble cependant ne pas avoir très envie d’abandonner le butin amassé. Le collectif crypto propose désormais aux 17 000 participants deux options : récupérer l’argent qu’ils ont versé ou utiliser ce montant pour acquérir une certaine quantité d’un nouveau token de gouvernance qu’ils viennent de créer.

ConstitutionDAO a collecté 47 millions de dollars en ether // Source : Executium / Unsplash

Le collectif crypto veut continuer l’aventure

Ce nouveau token baptisé We The People (WTP) devrait donner aux participants des droits de vote sur ce que ConstitutionDAO fera de l’argent restant, maintenant que l’objectif initial (acheter la copie de la Constitution américaine) est abandonné. Reste à voir désormais si ConstitutionDAO remboursera bien toutes celles et ceux qui formuleront le souhait de quitter l’aventure et de récupérer l’argent versé. Les DAO (Decentralized Autonomous Organisation) sont des structures innovantes qui permettent à des détenteurs de cryptomonnaies de se regrouper autour de projets. Elles présentent toutefois certains risques, notamment celui d’être attaquées par des personnes malintentionnées. En 2016, un DAO avait ainsi été hacké, et les 50 millions de dollars qu’il contenait avaient été dérobés.

Andrew Miller, professeur assistant de l’université de l’Illinois, et directeur associé de l’Initiative pour les Cryptomonnaies et les Contrats (IC3) rappelait également à Gizmodo que ce type de projets présentent aussi le risque d’être organisés par des personnes malintentionnées ou d’être détournés par un des participants, s’il possèdent un grand nombre de token de gouvernance. Il faudra donc voir de quelle manière ConstitutionDAO gère la suite de son projet.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo